May 1, 2020

Après le Carcéral 2017, je suis très heureuse de vous faire part de la sortie du mythique film du Sanctuaire 2018. Coloré, doux et méditatif, ce film de 23 minutes vous fera participer au chemin initiatique suivi par 10 disciples pour être désigné.es Cernunnos, une distinction très recherchée dans le Sanctuaire. Expiation, adoration, orgie sodomite sont au menu de ce nouvel opus. 

Et comme il est difficile de parler de son propre travail, je laisse les chanceux.ses qui ont pu voir le film en avant-première en parler :

"C'est un merveilleux souvenir et c'est génial de pouvoir revivre (un peu) de ces moments au travers des images" D.

"Beau film, le subspace était clairement un temps fort que j'ai aimé partager avec vous en tant que témoin. "C

"Superbe,...

April 12, 2020

Ma vie de dominatrice ne se limite pas aux séances. Je participe également à l'organisation de jeux pour adultes grandeur nature qui consistent à développer un scénario, une intrigue sur plusieurs heures avec des actes BDSM explicites. Ces jeux font l'objet d'une captation vidéo afin d'immortaliser ces expériences uniques au monde. 

Trois ans de gestation et de montage pour trouver le bon angle à cet OVNI cinématographique, qui oscille entre documentaire et porno alternatif. Restituer l’atmosphère de ces jeux pour adultes grandeur nature, faire comprendre l’intrigue tout en préservant l’anonymat des joueur.ses, trouver un équilibre entre poésie et images crues, telles étaient les contraintes. Mais le résultat est là !

Le film est accessible sur...

March 19, 2020

Je m’étonne de ne pas avoir encore écrit une critique sur le film SHORTBUS de John Cameron Mitchell, un must see pour tout.es les pratiquant.es ou sympathisant.es sex-po (pour sex-positive)

Je l’ai vu à sa sortie en 2006  au cinéma, à la dernière séance du samedi soir, vers minuit (dommage que ce type de séance n’existe plus)

Un choc ! Ce film a été un révélateur voire un détonateur pour bon nombre d’autres explorateur.rices des sexualités créatives. Les Kinky Salon, célèbres soirées globe trotter, s’inspirent de la philosophie du club Shortbus, ce lieu de débauche hédoniste où les personnages viennent "sexplorer".

De quoi s’agit-il ? Des trajectoires individuelles reliés par un fil rouge, Sophia, sexologue en exercice, à la recherche de l’orgasme qu’elle n’a...

March 16, 2020

Cher.Es soumis.Es

Le confinement s’annonce dans quelques minutes. A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles : Plus de session en réel jusqu’à nouvel ordre.

Néanmoins, l’éducation se poursuit à distance par : 

Skype (100E/30 mn ; 150E/1H)

⁃ SMS ou appel téléphonique (À partir de 50E et plus en fonction du scénario défini)

Plus d'infos ici

ET Les prochains jours vont être propices pour mettre à jour ce site et publier des articles de blogs, les comptes-rendus et photos accumulés.  

Je vous souhaite beaucoup de courage, mais je ne doute pas de vous et de votre créativité pour faire de cette contrainte, pour laquelle prononcer le mot "rouge" ne permet pas d’arrêter le jeu, une parenthèse qui pourrait s’inscrire dans l’érotisme ... un nouveau baby...

August 15, 2017

Décidément, les années 70 sont une mine d’or regorgeant de films d’auteur décalés abordant la question des sexualités créatives sans tabou et avec justesse. Le film de 1975 "Maitresse" de Barbet Schroeder entre dans la catégorie des "must see" comme le sont Salon Kitty, Portier de nuit ou encore Salo ou les 120 jours  etc … 

Même si la fin est ultra décevante, convenue et rassure le téléspectateur mâle cis-genre, j’ai beaucoup aimé ce film et je le conseille vivement à qui souhaite s’immiscer dans le quotidien d’une domina, un genre de "vis ma vie de maitresse" enjolivé et romancé : rituel de l’habillage et déshabillage, les rdv qui s’enchainent sans se ressembler, répondre au téléphone, 

Vers la 50ème minute du film, les réponses que le personnage d’Ari...

March 18, 2017

Naviguant sur Netflix à la recherche d'un film intéressant, je tombe sur "Hot Girls Wanted", un documentaire sur le porno amateur aux USA, les conditions de "travail" et les pratiques sexuelles "hardcore". Nous y suivons le quotidien de très jeunes femmes (18/19 ans), ayant choisi cette voie pour gagner de l'argent, et/ou par naïveté, comme forme de liberté.

On en apprend également beaucoup, à travers des chiffres et statistiques, sur la popularité monstrueuse que ce type de sexe (amateur, teens, etc) obtient dans l'industrie du X, mais aussi et surtout sur Internet. Je partage avec vous ce chiffre hallucinant : 40% du contenu porno montre des violences faites aux femmes. La culture du viol a encore de beaux jours devant lui... Et moi, je sens que...

December 29, 2016

Il est temps de poster une recommandation après plus de deux mois sans avoir écrit mes pérégrinations cul-turelles.

Je poste aujourd'hui un article sur un objet culturel non identifié, la série, que l’on consomme chez soi, d’un trait en un week end, c’est le "binge watching" ou alors par petite gorgée, quelques soirs par semaine. Oui, vous avez bien lu. Regarder une série peut s'apparenter sous certains aspects à la consommation de drogue car on développe des habitudes de consommation et il devient difficile de s'en passer.

Aujourd'hui, je vais vous parler de MASTERS OF SEX. 

Serie-addict, connais-tu cette série ? 

Normalement, oui. 

Si la réponse est négative et que tu es intéresséE par les curiosités mal placées et leurs hist...