April 6, 2020

Chère Maîtresse aXelle de Sade,

Et si profitant de ce moment de confinement, je vous faisais un compte rendu du rendez vous que j'ai vécu dans votre terrier, pour vous remercier de votre travail de parution de tous ces textes de vos choses que vous nous donnez à lire pour la gloire de nos plus grandes frustrations.

C'était il y plus de 2 ans mais mon être à garder des images, des sensations, des odeurs, des sons indélébiles.

Je sais que vous allez me rappeler votre plaisir à lire des textes sans fautes d'orthographe....cela est si difficile pour moi. Je l'envoie aussi à Maîtresse joSéphine que vous connaissez bien.

Je vais vous l'écrire à la manière de Perec.

Je me souviens que mon amoureuse m'avait invité à un rendez-vous mystérieux,

Je me souviens qu'en arrivan...

March 19, 2020

Je m’étonne de ne pas avoir encore écrit une critique sur le film SHORTBUS de John Cameron Mitchell, un must see pour tout.es les pratiquant.es ou sympathisant.es sex-po (pour sex-positive)

Je l’ai vu à sa sortie en 2006  au cinéma, à la dernière séance du samedi soir, vers minuit (dommage que ce type de séance n’existe plus)

Un choc ! Ce film a été un révélateur voire un détonateur pour bon nombre d’autres explorateur.rices des sexualités créatives. Les Kinky Salon, célèbres soirées globe trotter, s’inspirent de la philosophie du club Shortbus, ce lieu de débauche hédoniste où les personnages viennent "sexplorer".

De quoi s’agit-il ? Des trajectoires individuelles reliés par un fil rouge, Sophia, sexologue en exercice, à la recherche de l’orgasme qu’elle n’a...

April 23, 2018

Pour cette séance, le thème était « cukholding », une grande première pour moi et énormément d’appréhension avant cette séance. Après avoir effectué les rites habituels à mon arrivé dans votre donjon (mis à nu, rappel des codes couleurs, etc), vous me présentez Maître G, une voix grave et puissante. En entendant cette voix, mon rythme cardiaque s’emballe, et je me demande quel programme vous avez préparé pour votre salope Bauer.

Vous commencez par me ligoter à la croix de saint André (cette fameuse croix…), et décidez de suspendre du poids à mon sexe déjà tout dur. Vous faites cela avec l’aide de maître G. Situation nouvelle et gênante pour moi : un homme me touche le sexe et les testicules….Le poids suspendu à mon sexe me rend encore plus existé. J’ai...

June 21, 2016

C'est une oeuvre de Roman Polanski de 1992 qui fleure bon les années 80. Le film dissèque une relation amoureuse et aborde de ce fait une multitude de sujets :

  • la description du leurre de la NRE (new relation-ship energy)

  • La relation daddy play / pygmalion qui vire pervers narcissique

  • Les jeux de créativités sexuelles pour pimenter une passion sexuelle en berne

  • Le sadisme de l’un envers l’autre qui grandit avec l’étiolement du sentiment amoureux 

  • Les jeux de voyeurisme /exhibitionnisme

On aime moins la fin du film, le look des personnages (le style année 80 fut une grosse faute de goût universelle, je suis défavorable à sa réhabilitation) et la dose de machisme normatif qui peut rendre le film indigeste (en conséquence, év...

June 20, 2016

Samedi 11 juin dernier, avait lieu la deuxième édition du Kinky Salon (KS), une soirée née à San Francisco et qui, par la suite, a essaimé un peu partout dans le monde. Elle s’inspire de l’ambiance du film tourné en 2005 « shortbus », où les personnages new-yorkais fréquentent un club underground moderne, Shortbus, où s'expriment toutes les sexualités.

Sur le site internet, la soirée se présente comme joueuse, créative, sûre, inclusive, sex-positive, sans obligation et dans un esprit communautaire.

Forte de cette description alléchante, je décide de me rendre dans cette soirée ayant pour thème science-friction pour vérifier si le concept correspondait à cette bonne vieille réalité.

L’endroit, le FACAB, à lui seul, est un endroit qui mérite d’être fréquent...

June 3, 2016

Fétichistes du cuir, latex et vinyle, les nuits élastiques sévissent sur Paris depuis
18 ans. 

Organisée par Francis D. assisté depuis peu par Eric Indé, elles réunissent la faune parisienne chaque mois dans un club gay aménagé avec des backrooms de la rue du Faubourg Saint Honoré. 

C'est l'occasion pour le public féminin de voir ce qu'est un club gay (souvent, nous n'y sommes pas les bienvenues malheureusement).

Personnellement, j'y vais de temps en temps pour voir les amiEs. Je trouve quelques fois de joliEs soumisE à exhiber. Surtout, je m'y rends quand j'ai envie d'une soirée trash : le club n'est pas spécialement beau ou propre, les gens ont des tenues improbables qui frisent souvent le mauvais goût, beaucoup d'hommes sont à l'affût pour mater d...

Please reload

Posts à l'affiche

Le film mythique du Sanctuaire est sorti !

May 1, 2020

1/2
Please reload

Archives