May 8, 2020

C’est presque la fin officielle du confinement. J’espère que vous en avez profité pour lire comme l’a suggéré notre Président…Pour ma part, je me suis plongée dans des saines lectures que je suis ravie de vous partager car je les ai aimées toutes les quatre, pour des raisons différentes. Ce sont des lectures plus ou moins faciles d’accès, plus ou moins distrayantes, mais toutes avec un fond politique plus ou moins marqué. 

Dans la tête d’un.e sexworker :

La maison d’Emma Becker

Avant de débuter la lecture, j’étais sceptique, convaincue d’avoir entre les mains un pretty woman des années 2020 ou un fifty shades of grey au rabais. Ce fut une heureuse surprise et j’invite tous ceux et celles qui  rêvent de se plonger dans la tête d’un.e travailleur.se du sexe à li...

April 6, 2020

Chère Maîtresse aXelle de Sade,

Et si profitant de ce moment de confinement, je vous faisais un compte rendu du rendez vous que j'ai vécu dans votre terrier, pour vous remercier de votre travail de parution de tous ces textes de vos choses que vous nous donnez à lire pour la gloire de nos plus grandes frustrations.

C'était il y plus de 2 ans mais mon être à garder des images, des sensations, des odeurs, des sons indélébiles.

Je sais que vous allez me rappeler votre plaisir à lire des textes sans fautes d'orthographe....cela est si difficile pour moi. Je l'envoie aussi à Maîtresse joSéphine que vous connaissez bien.

Je vais vous l'écrire à la manière de Perec.

Je me souviens que mon amoureuse m'avait invité à un rendez-vous mystérieux,

Je me souviens qu'en arrivan...

March 31, 2020

Il y a quelques jours, je vous donnais quelques conseils de films pour érotiser votre confinement. Je viens compléter mon billet par cette initiative de l'Erosticratie, association que je connais bien, et pour cause ....

Cette fois-ci, ma recommandation est en direct live : Du lundi au samedi, iels vous offrent chaque jour une surprise, un bonbon vidéo ou audio ou déballer avec gourmandise ! sur la chaine YouTube de l'Erosticratie


- les lundi à 21h : « Litt'érotique », une lecture aussi littéraire qu'excitante
- les mardi à 21h : « Dans mon kink », un·e érosticrate ou un·e partenaire vous présentera l'un de ses fétiches
- les mercredi à 21h : « Singuliers souvenirs », un·e érosticrate ou un·e partenaire vous confiera son souvenir sexuel le p...

March 19, 2020

Je m’étonne de ne pas avoir encore écrit une critique sur le film SHORTBUS de John Cameron Mitchell, un must see pour tout.es les pratiquant.es ou sympathisant.es sex-po (pour sex-positive)

Je l’ai vu à sa sortie en 2006  au cinéma, à la dernière séance du samedi soir, vers minuit (dommage que ce type de séance n’existe plus)

Un choc ! Ce film a été un révélateur voire un détonateur pour bon nombre d’autres explorateur.rices des sexualités créatives. Les Kinky Salon, célèbres soirées globe trotter, s’inspirent de la philosophie du club Shortbus, ce lieu de débauche hédoniste où les personnages viennent "sexplorer".

De quoi s’agit-il ? Des trajectoires individuelles reliés par un fil rouge, Sophia, sexologue en exercice, à la recherche de l’orgasme qu’elle n’a...

March 16, 2020

Cher.Es soumis.Es

Le confinement s’annonce dans quelques minutes. A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles : Plus de session en réel jusqu’à nouvel ordre.

Néanmoins, l’éducation se poursuit à distance par : 

Skype (100E/30 mn ; 150E/1H)

⁃ SMS ou appel téléphonique (À partir de 50E et plus en fonction du scénario défini)

Plus d'infos ici

ET Les prochains jours vont être propices pour mettre à jour ce site et publier des articles de blogs, les comptes-rendus et photos accumulés.  

Je vous souhaite beaucoup de courage, mais je ne doute pas de vous et de votre créativité pour faire de cette contrainte, pour laquelle prononcer le mot "rouge" ne permet pas d’arrêter le jeu, une parenthèse qui pourrait s’inscrire dans l’érotisme ... un nouveau baby...

December 29, 2016

Il est temps de poster une recommandation après plus de deux mois sans avoir écrit mes pérégrinations cul-turelles.

Je poste aujourd'hui un article sur un objet culturel non identifié, la série, que l’on consomme chez soi, d’un trait en un week end, c’est le "binge watching" ou alors par petite gorgée, quelques soirs par semaine. Oui, vous avez bien lu. Regarder une série peut s'apparenter sous certains aspects à la consommation de drogue car on développe des habitudes de consommation et il devient difficile de s'en passer.

Aujourd'hui, je vais vous parler de MASTERS OF SEX. 

Serie-addict, connais-tu cette série ? 

Normalement, oui. 

Si la réponse est négative et que tu es intéresséE par les curiosités mal placées et leurs hist...

June 27, 2016

Cuvée 2016 du festival du film de fesse, le film d'Evangelina Kranioti est sans conteste un enchantement pour les yeux et les oreilles. Alors que je m’attendais à un film pornographique, je fus agréablement surprise par cet objet cinématographique non identifié très pudique et subtil. 

Il débute par une série d’images d’un porte-contenaires voguant sur de l’eau omniprésente. D’un esthétisme léché et effrayant, le gigantisme de l’océan mis en parallèle avec celui du navire permet de comprendre l’humilité du marin, son état d’esprit, sa philosophie. D’ailleurs, une voix off masculine met des mots sur notre ressenti. Une voix de femme que l’on devine âgée nous parle de son amour pour les marins, visiblement, elle en a eu plusieurs. Au fur et à mesure...