• aXelle de Sade

La Vénus à la fourrure de Polanski ou comment s'initier à l'oeuvre de Sacher-Masoch

En 2013, Roman Polanski a réuni dans un huit-clos Emmanuelle Seigner (très énervante au début du film) et Mathieu Amalric autour de l'oeuvre de Sacher-Masoch, la Vénus à la fourrure.

Ce film constitue une entrée en matière divertissante de ce livre exigeant de 1870 qui est l'une des références de la soumission masculine extrême.

On y voit le mécanisme de manipulation de Severin pour contraindre Vanda à accepter un jeu qu'elle ne comprends pas de prime abord. Cet esclavage va ensuite se retourner contre lui, perdant peu à peu la maîtrise des actes de sa partenaire.

Le regarder avec sa moitié peut constituer une bonne occasion d'ouvrir le dialogue et tester la réceptivité de l'autre au BDSM.

Phrases-clé : "Un seul des partenaires doit avoir le pouvoir."

"L'un accepte d'être le marteau, l'autre l'enclume"

"Pourquoi accepterais-je de maltraiter l'homme que j'aime ?

- Pour que je vous adore encore plus"

"Vous me proposez de l'amour, or c'est le pouvoir que vous voulez"​​

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle

© 2020 par aXelle de Sade

CONTACT :

axelledesade@gmail.com (first contact)

+ 33 6 41 11 38 58 (only SMS - No call)