• Virginie

Lettre d'une apprentie à sa maitresse de stage

Chère Axelle

Je te remercie pour ton accueil sympathique voire chaleureux.

Cette séance de découverte n était pas une démarche évidente pour moi : j'étais partagée entre la curiosité, les fantasmes, et la morale. Tu as su immédiatement me mettre à l'aise dès le début de notre entretien et ceci, malgré la présence même discrète de la "chose".

Tu as abordé cette séance de découverte d'abord par une explication parfaitement pédagogique du BDSM et aussi des règles de sécurité. Mais surtout, tu as su me mettre en confiance et me détendre afin que je lâche prise et que je puisse m'exprimer dans ton art. Comme a dit la chose, "madame Virginie a de la chance, Madame Axelle est une des meilleures maîtresses de Paris dans tous les sens du terme" (maîtresse dans l'art de la domination et maîtresse dans l'art d enseigner !)...


Et puis une fois la théorie expliquée, Tu as su progressivement et naturellement m' amener aux "ateliers pratiques" avec la chose (avec qui tu as beaucoup de complicité) que je ne vais pas te décrire : c'était une première fois pour moi et c'était plutôt hardcore. J'étais prise par le jeu de la domination et je n'ai pas vu le temps passer, nous avons fait 1000 choses et avons aussi beaucoup échangé tous les trois ! Le retour à la norme n'a pas été évident, de plus j'étais épuisée, vidée.

C'était une expérience extraordinaire dans tous les sens du terme et j'en étais toute chamboulée, j'ai découvert un monde que je ne connaissais pas.

Merci d avoir été un guide si consciencieux et si patient avec moi et toujours rassurante mais ferme. Je t embrasse.

Virginie


COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE


Je suis toujours ravie lorsque des femmes cis-genre me contactent. On sort du schéma client = homme, pour aller vers une généralisation du sexe tarifé. En effet, le travail du sexe répond à des besoins bien précis qu'il serait urgent de reconnaitre, légitimer et ( soyons fous) développer et valoriser.


Ma clientèle féminine expriment des demandes qui se répartissent en 3 catégories :

- la co-domination : Nous dominons ensemble leurs compagnons, conjoints. C'est le cas le plus courant qui s'inscrit souvent dans une régularité. Mon dernier rdv, intitulé "guigness book", a été formidable : 46 billes, 100 baguettes chinoises et 31 orgasmes anaux. Tous les records ont été battus !

- l'apprentissage : je leur donne des cours de domination pour qu'elles développent une pratique safe dans leur vie privée. J'ai des demandes quasi tous les mois.

- la soumission : demande assez rare, j'ai eu l'occasion de dominer un couple de femmes et dernièrement ma chère N217 avec j'entretiens toujours une relation particulière.


Cette clientèle féminine est la raison pour laquelle j'utilise aussi souvent que je peux, l'écriture inclusive. Je souhaite leur faire savoir que je m'adresse aussi à elles, qu'elles peuvent pousser ma porte sans crainte. Elles seront toujours bien accueillies. Le masculin l'emporte trop souvent dans notre société, ce qui conduire à des exclusions malheureuses...


133 vues0 commentaire
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle

© 2020 par aXelle de Sade

CONTACT :

axelledesade@gmail.com (first contact)

+ 33 6 41 11 38 58 (only SMS - No call)