• Rose

Rêverie new-yorkaise

Une gifle!



C’est avec une gifle que vous m’accueillez, j’ai à peine le temps de réagir que vous m’attrapez par le cou et vous me faites mettre à genou ….

Je ne m’attendais pas à ça quand quelques semaines plus tôt j’avais reçu votre convocation.

Je devais me présenter à votre nouvelle adresse, avec les seules instructions de prévoir du temps, de faire preuve d’abstinence les semaines précédentes et de porter cage et dentelle sur moi .

Je suis donc à genoux à vos pieds , je ne peux qu’admirer vos chaussures, ces chaussures ornées de roses, tout un symbole, chaussures que je croyais…je dois rêver … je tente aussi un regard vers le haut pour entrevoir …. vous m’en empêchez.


- Rose, j’en ai assez de tes chouinages, j’en ai assez que tu penses que je ne prends pas de plaisir à te recevoir. Tu veux être à moi, mais tu ne viens même pas suivre mon cours sur comment définir son archétype de soumission et alors que je rappelle plusieurs fois qu’il reste une place. J’écris une lettre d’amour à mes soumis mais tu réagis mollement

- Mais…

- Tais-toi, tout est mou chez toi, tes réactions comme ton corps, Je te croyais spécialiste en subliminal

- Mais …

- Tais-toi j’ai dit! Tu veux jouer ? Et bien on va jouer! Tu veux être à moi ? Et bien j’espère que tu as prévu du temps aujourd’hui…

Relève toi et déshabille toi !

- Oui …

- Oui qui ?

- Oui , Maîtresse aXelle

- Tu chevrotes ! J’adore !


Vous me regardez me déshabiller et je suis maintenant juste en culotte de dentelle devant vous, debout les mains dans le dos, les jambes écartées dans la position que vous attendez, enfin je l’espère. "Donne-moi les clés de ta cage…j’ai dit LES clés ! Il y en a deux généralement !"

Je chevrote en silence, intérieurement.

"C’est quoi ce gras sur ton ventre? C’est bien ce que je dis tout est mou !"


Vous décidez d’affiner ma taille en la comprimant dans un corset, je dois enfiler et y attacher une paire de bas et vous me chaussez de hauts talons.

Et pour finir je sens un collier se refermer autour de mon cou .

Vous me faites asseoir sur votre table gynéco et vous m’y attachez, les pieds dans les étriers, offert !

Satisfaite vous terminez en me bandant les yeux.


Je ne vois plus rien mais je vous sens tourner autour de moi, vos doigts se posent sur ma poitrine alternant douceur, pincements, griffures.

Votre main se pose à plat et vous sentez mon cœur s’emballer quand vous me dites : "Aujourd’hui pas de safe word, ni rouge, ni orange, je connais ta liste de restrictions, tu va me faire confiance. "


Mon cœur s’emballe encore, d’autant que je viens d’entendre quelqu’un rentrer dans la pièce. Un main remonte le long de ma jambe, écarte ma culotte, joue avec ma cage, inspecte, puis le froid du gel, un doigt me pénètre , puis 2 …. puis plus gros sûrement un plug.

Vos mains sont toujours sur ma poitrine à jouer avec mes tétons.

"Pour commencer je vais te marquer et dis-toi que je vais y prendre beaucoup de plaisir. "


Je vous sens vous placer entre mes jambes et ça commence à piquer au pli de l’aine. En même temps l’inconnue s’est approchée, ce parfum! …. Saint Laurent ! Et tout de suite cette voix …. Nurse Zoé ! "Bonjour Paul, pardon Bonjour Rose ! Tu as grossi mais tu es toujours aussi bien épilé. Axelle me dit que tu es toujours pénible, on va voir ça, je vais laisser Axelle terminer, oui ça pique, je croyais que tu ne sentais pas grand chose. J’ai pris la 2ème clef, je vais pouvoir te retirer ta cage et surtout qu’Axelle m’a dit qu’elle t’avait initié aux sondes, j’adore aussi, je vais pouvoir te pénétrer de partout, et puis peut-être que moi aussi je te laisserai ma marque….Voilà AXelle a fini, nous allons passé à la suite,"


"Redresse-toi sur ton siège …. redressez ….

- Monsieur, Monsieur redressez votre siège "


Je ne comprends pas, j’ouvre les yeux , je n’ai plus de bandeau, une hôtesse est penchée sur moi … je rêvais …. j’espère ne pas avoir parlé ou avoir été bruyant, je m’étais endormi …

"Nous allons atterrir à New York …."


Je regarde par le hublot, l’avion se pose.

Je débarque, l’hôtesse me salue avec un drôle de petit sourire, je n’ai qu’une hâte, me rendormir pour reprendre mon rêve.


Dans le taxi la radio joue Sweet Dreams …. Il file à toute allure dans Manhattan …. croisement de la 7 av et de la 53rd , 4 lettres rouges me renvoient dans une boite aux souvenirs, j’y avais mis trop de subliminal mais j’avais aussi posé une question à laquelle je n’ai jamais eu de réponse, j’en avais déduit que ce n’était pas une option pour vous . Je repasserai par là demain pour vous refaire la photo, méchant garçon que je suis …


Enfin mon hôtel, rapide check in , vite ma chambre, mon lit, demain nouveau terrain de jeu , les rues de New York à arpenter mais seul , poor lonesome old man in New York

Je m’endors , vais-je replonger dans mon rêve ?



COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE :


Quel rêve excitant ! Comme j'aimerais pouvoir le matérialiser. Nurse Zoé, avec qui j'ai partagé le Terrier pendant 2 ans, me manque. Maitresse et surtout être humain exceptionnel, je lui voue une grande admiration. Si vous avez l'occasion de séjourner à Bruxelles, n'hésitez pas à lui rendre visite de ma part, vous vivrez une très belle expérience.


Les séances à plusieurs ... fortement recommandées pour les personnes à la recherche d'expériences intenses. Les voix et les gestes se chevauchent, il n'y a plus de temps morts, le corps et l'esprit sont sollicités sans cesse, sans repos, tous les orifices et les sens sont sollicités.

Je vous invite à cliquer sur ce lien pour lire les témoignages de soumis-ses ayant tenté ces expériences.


Il est vrai que ce type de rencontre dans un cadre privé a un coût puisqu'il faut multiplier le budget par le nombre d'intervenant-es (plus ou moins). Néanmoins, pour les bourses plus modestes, les sorties en club constituent une bonne alternative. Lorsque j'accompagne un-e soumis-e en club, je m'arrange, lorsque c'est voulu, pour faire intervenir des ami-es et matérialiser les fantasmes du type exhibitionnisme, bi-sexualité forcée, être prêté-e à un-e autre domme, gang-bang inversé ... Et en plus, c'est l'occasion de découvrir d'autres espaces jeux, de faire péter l'adrénaline. Tout est expliqué ici, dans mon coffre à jouets






Mots-clés :

297 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout