September 23, 2019

Please reload

Posts Récents

SubSpace, le jeu SM qui matérialise vos fantasmes

September 21, 2017

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

1ère fois exhibé

October 15, 2016

Un mois s’est écoulé et l’impatience me gagne. Enfin ma séance arrive et j’ai hâte de retrouver Maitresse aXelle.

L’accueil est toujours envoutant grâce à son regard légèrement teinté de sadisme et sa tenue sexy. J’entre et après le rituel habituel (lavage des mains, me déshabiller), Maitresse aXelle me donne le thème du jour : je serai exhibé ! J’enlève mon boxer (je mets toujours un modèle sexy pour lui faire honneur), je suis nu et maitresse aXelle découvre le lacet autour de mon sexe comme elle me l’avait demandé en plus d’une certaine abstinence sexuelle pendant plusieurs jours. J’ai respecté les consignes et je lui montre ce lacet qui est différent de la dernière fois.

Je me mets dans la position adéquate pour la petite pute que je suis : à genoux, tous les orifices ouverts.

« Tu peux venir AnaPhore »

Je comprends que pour cette séance, j’aurai droit à 2 domina ! Je suis encore plus excité mais avec plein de questions. Comment serai-je dominé ? Vais-je être à la hauteur ?

Les yeux bandés pour ne pas voir l’invité de Maitresse aXelle, j’ai le droit de parler et de m’exprimer pendant la séance. Je me tiens bien droit pour que maitresse aXelle soit fière de moi et faire honneur à son invitée.

Ma Maitresse me demande bien me tenir et de me mettre dans une position qui donne envie. Je suis à 4 pattes et je cambre bien mon cul pour leur faire plaisir. Maitresse aXelle va chercher un paddle qui lui permet de bien me fesser et de lui faire parcourir ma peau pour commencer à faire monter sa domination.

« Tu es une bonne salope, tu vas te doigter le cul ! » Après m’avoir enduit l’orifice de gel, je m’exécute et me doigte le cul comme il se doit (sans jeu de mot).  Je suis bien lubrifié et après un doigt, j’insère un second et fais un mouvement de va et vient de plus en plus fort. Je prends un plaisir dingue et je me sens observé, ce qui ne gâche rien, au contraire !

Au bout d’un moment, j’entends Maitresse aXelle revenir et Maitresse Anaphore lui dire qu’elle apprécie de la voir nue. Quel supplice, savoir une si belle femme nue proche de moi et ne pas avoir le plaisir de la contempler.

« Comme tu aimes te faire prendre, je vais te sodomiser me petite chienne ! »

Maitresse aXelle me traine vers un fauteuil par les cheveux alors que je suis à 4 pattes. Je dois me tenir debout et lui offrir mon cul. Je sens alors son gode-ceinture entrer en moi et elle entame une série d’allers-retours qui me procure un plaisir immense. La séance va de plus en plus fort. Je suis dans la position qui me correspond. Je suis sa petite pute, sa chienne, une bonne salope.

Maitresse aXelle arrête et me ramène à ses pieds comme il se doit. Je me remets à 4 pattes, le cul bien offert et je l’entends discuter avec son invitée du prochain jouet qui va m’humilier encore plus. Je crains qu’elle ne sorte un gode plus gros mais heureusement sa créativité va l’amener à m’introduire un gode vibrant. Je sens mon cul onduler sous cet appareil et je prends mon pied !

« On dirait qu’elle aime ça la chienne ! Tu as menti en disant que tu étais novice »

Et non, je n’ai pas menti, je suis bien novice en SM mais disons qu’il y a une bonne base de salope au fond de moi. Et cet aspect ne demande qu’à s’exprimer, ce qui est le cas grâce à Maitresse aXelle.

Comme mon excitation est à son comble, le Magic Wand fait son entrée. Je redoute cet appareil car il a une capacité impressionnante pour me faire jouir. Lors de notre 1ère séance, je m’étais rependu d’une manière minable et j’avais eu honte. Il faut que je tienne cette fois.

Alors que je suis à 4 pattes, Maitresse aXelle me demande de me goder à fond pendant qu’elle me passe le Magic Wand sur le sexe. Mon gland est sensible et mon excitation à son comble. Je tente un subterfuge en me dandinant et en n’essayant de ne pas lui laisser un accès complet à mon sexe. Rien n’y fait, je suis à sa merci et mes deux dominatrices remarquent mon stratagème.

« Mets-toi correctement ! Je ne t’ai pas appris à faire la tortue avec le dos rond ! Tiens-toi comme une bonne salope ! »

 Je fais ce qui m’est demandé et je sens que je suis au bord de la jouissance. Surtout ne pas craquer ! Je la supplie d’arrêter et évidemment plus je la supplie, plus elle insiste. Je n’ai pas le droit d’éjaculer sans sa permission et lui demande de me laisser jouir.

Permission accordée au bout de quelques minutes. A croire que le fait d’être autorisé à jouir change la situation car tout d’un coup je sens l’excitation repartir.

Après avoir bien joué avec moi mon cul, maitresse aXelle me fait mettre sur le dos.

« Mais tu n’es pas venu petite chienne ! »

« Est-ce qu’on le laisse comme ça, ou est-ce qu’on le laisse se masturber ? »

J’avoue que j’ai très envie d’éjaculer car je suis content d’avoir résisté. Je dois faire honneur à ma Maitresse et à son invitée devant qui je m’exhibe et semble apprécier ce que je montre.

« Très bien, tu vas pouvoir te branler et jouir ! Excite-nous, caresse toi avec le Magic Wand »

Je suis surpris par le poids de l’appareil et j’ai du mal à le tenir tout en me masturbant.

Au bout de quelques secondes je le pose et je me caresse en même temps que je me branle. Les deux Domina sont au-dessus de moi et me crachent dessus, me pince les tétons.

Je suis excité, comme un bon soumis qui est à sa place. Tellement inférieur à ces si belles femmes.

Je sens l’éjaculation venir et je me répands dans un râle qui marque bien ma délivrance.  

Quel plaisir, quel pied !

J’ai vraiment apprécié cette séance. Comme à chaque fois, c’est différent et je sens le niveau monter de plus en plus. Je suis vraiment réceptif à l’éducation que me prodigue ma maitresse et j’espère qu’elle est satisfaite de son bon soumis.

Alors que je me rhabille, j’explique à Maitresse aXelle que je suis téméraire car j’enchaine un rendez-vous professionnel avec une dizaine de personnes juste après elle. Autant dire que ma mémoire immédiate va me jouer des tours pendant cette réunion et qu’il faudra que je retrouve mon sérieux.

Cette situation provoqua un certain sens de la créativité chez elle et son sadisme l’amena à une proposition que je ne peux évidemment pas refuser.

« As-tu déjà porté un plug anal ? »

Cela ne m’est jamais arrivé et c’est un de mes fantasmes.

« Et bien tu vas en porter un maintenant pour ton rendez-vous. Et tu le porteras d’ici à notre prochaine séance ».

Un peu de lubrifiant et c’est reparti. Je crois que mon cul n’aura jamais pris autant ce jour-là. Je suis parti avec ce plug anal, la sensation est bizarre, un peu désagréable car c’est un objet un peu lourd et j’ai peur qu’il ne tombe. Le moment le plus bizarre est lorsque je suis avec mon 2 roues sur les pavés parisiens. Les vibrations se font sentir jusque dans mon anus. Quel bonheur.

Malheureusement, durant mon rendez-vous je sens des douleurs et la présence du plug est de plus en plus inconfortable. Je suis obligé de m’éclipser discrètement pour le retirer et je me rends compte que je n’ai pas d’endroit assez large pour le ranger ensuite. Je retourne donc à mon rendez-vous avec un plug anal dans la poche de mon pantalon et ce n’est pas un objet particulièrement discret…

Personne n’a rien vu et j’espère que Maitresse aXelle ne m’en voudra pas de ne pas l’avoir gardé toute la soirée.

Vivement la prochaine séance, le niveau monte à chaque fois et je suis heureux !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags