September 23, 2019

Please reload

Posts Récents

SubSpace, le jeu SM qui matérialise vos fantasmes

September 21, 2017

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Démonia, le grand raout national de la scène fétiche

June 12, 2016

Vendredi 3 juin a eu lieu la fameuse soirée de la boutique Démonia. Décriée par certains, encensée par d’autres, il était temps de s’y rendre habillée pour l’occasion en mode insanity. Je suis une fidèle, j’ai connu les soirées organisées à la Loco (nouvelle machine du moulin rouge) ou aux crayères à perpète les tatouines, et j’ai toujours passé un bon moment, mondaine que je suis. Cette année, la soirée aurait lieu rue Marboeuf, à côté des Champs Elysées et suscitait de nombreuses attentes de part le prestige de l’adresse.

 

Bon, on ne va pas se mentir, la soirée fut très décevante. Tout d’abord, parce qu’il y avait BEAUCOUP TROP de monde, la circulation a été mal pensée, à tel point qu’il fallait faire la queue pour passer d’un étage à un autre.

 

D’autre part, les gens étaient irrespectueux : je ne parle pas uniquement de certains morts de faim qui profitent de la foule pour te ploter les fesses. Non, d’autres avaient leur téléphone portable ou leur appareil photo pour rapporter des souvenirs volés à la va-vite chez eux. La question que je me pose concerne ce qu’ils peuvent faire de ces clichés dépourvus d’intérêt.

 

Enfin, le plus gros raté à mon sens est la place qui est laissée au public. En effet, Démonia nous met dans une position de passivité : vous assistez à un show de performances sympas mais sans plus, à des démonstrations de shibari qui ont lieu dans un  grand espace aménagé ou encore au carré de la collection de Patrice Catanzaro (au style désuet, vulgaire et surfait). Surtout, il n’y a aucun espace aménagé pour nous les joueurs. Vous ne pouvez que maltraiter votre chose au milieu d’une foule qui passe et repasse, un peu comme si on était dans un couloir de métro.  Je passe sur l’attente de 2 heures pour entrer, sur les prix démesurés sur l’antipathie. Je ne peux qu’imaginer la déception de mes amiEs les provinciaux, ou encore ceux et celles qui venaient de l’étranger.

 

Bref, la soirée du 3 juin 2016 est à oublier. Un four est vite arrivé. On attend tout de même avec beaucoup de bienveillance celle de décembre qui aura lieu au Faust, un très bel espace situé sous le pont Alexandre 3.

Qui veut être ma chose pour cette soirée ?

 

Pour initiéEs uniquement

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags