September 23, 2019

Please reload

Posts Récents

SubSpace, le jeu SM qui matérialise vos fantasmes

September 21, 2017

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Quand le « Petit Nouveau » rencontre Maitresse aXelle de Sade

November 30, 2017

Nos chemins ce sont croisés à l’occasion du dernier Subspace carcéral, à l’issue de celui-ci il était certain que nous allions nous recroiser …
Quelques semaines plus tard, voilà le temps venu de cette rencontre …ou quand le « Petit Nouveau » rencontre le terrier de Maitresse aXelle de Sade.

À l’occasion d’un de mes déplacements parisiens, nous avons convenu qu’il était temps que j’abandonne à nouveau mon corps et mon esprit à Maitresse aXelle de Sade.
À l’heure convenue, je me dirige donc vers son terrier, non sans appréhension, mais surtout avec un sentiment mélangé d’excitation et de peur, le plus délicieux des états. Après un rapide échange me voilà dans l’escalier qui m’amène au pied de Maitresse aXelle de Sade. Elle me demande alors de vêtir ma simple tenue, c’est-à-dire, me présenter nu face à elle. Il se crée alors directement une symbiose, ma respiration s’accélère, mon coeur s’enflamme et Maitresse aXelle de Sade se rend compte directement que je suis complètement envoûté par elle. Elle me rappelle alors les règles de savoir-être pour que notre moment d’abandon soit le plus complet, il est alors temps de fermer les yeux et de m’abandonner à elle.

Elle constate immédiatement que le  « Petit Nouveau » est en chaleur comme une petite catin et qu’il mouille déjà. De son doigt elle décide de me désaltérer avec les quelques autos produites par le « Petit Nouveau » que je suis.

De ces doigts experts elle échauffe alors mes tétons, ils subissent alors comme l’ensemble de mon corps un examen complet, Maitresse aXelle de Sade me rappelle bien justement que l’ensemble de mes orifices sont à elle et qu’ils doivent rester à sa permanente disposition. Voici le moment venu pour moi de perdre pendant un long moment l’usage de la vue et de porter une cagoule pendant une longue partie de notre douce promenade.
Douce promenade qui laisse rapidement place à un chemin plus escarpé. Me voilà pieds et mains en croix accrochée par des chaînes pour contraindre mes mouvements. Que j’aime être ainsi immobilisé, sentir le froid des chaînes sur mon corps, me sentir vulnérable et à disposition. La main de fer, dans le gant de velours de Maitresse aXelle de Sade alterne les moments doux et les instants plus toniques notamment pour donner réchauffer mon fessier et lui donner une belle couleur rouge. Petit à petit j’implore Maitresse aXelle de Sade d’aller plus loin, de sentir encore plus la douleur provoquée par ces coups. « Petit nouveau » a tendance à couiner et à se manifester par des gémissements, après la vue, il est donc temps pour lui de perdre la parole et d’avoir l’honneur d’accueillir en bouche un collant de Maitresse aXelle de Sade. Il est alors temps d’accélérer le rythme et de faire usage d’un d’accessoire en cuir plus efficace pour marquer ma peau des traces et des envies de Maitresse aXelle de Sade.

Après avoir été à l’écoute permanente de mon corps et chercher à trouver ma limite j’implore Maitresse aXelle de Sade de mettre à fin à mon supplice. Fort heureusement elle accepte et m’accompagne alors au travers de son terrier pour m’installer sur le dos, sur ce qui je le comprends très vite se trouve être un fauteuil gynécologique. Dès que mes pieds sont placés dans les étriers, je comprends que Maitresse aXelle de Sade a décidé de poursuivre le jeu pour mon petit derrière avec d’autres arguments. J’ai la chance d’être assez souple et d’adorer ce type de jeu, mon esprit s’envole donc rapidement vers le paradis. De jouet en jouet l’exploration se poursuit pour notre plus grand bonheur mutuel, dans un coin de ma tête je rêve aux jeux de lavement ou de fist qui sont mes préférés, mais ils resteront des rêves à l’occasion de cette rencontre.

Maitresse aXelle de Sade me redonne la vue pour que je puisse me rendre compte visuellement de l’état des lieux, enfin surtout de la largeur des lieux … Mon examen se poursuit, mon esprit s’échappe, il galope vers l’imaginaire et le nirvana.

Mais voilà très vite, il est déjà presque temps de nous quitter. Je remercie bien entendu Maitresse aXelle de Sade de ce moment magique. Nous prenons quelques minutes pour échanger et imaginer d’autres moments. Me voilà déjà de nouveau happé par la lumière du réel, détendu, heureux et certain que le « Petit Nouveau » repassera rapidement par le terrier de Maitresse aXelle de Sade.

 

Le petit nouveau

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags