September 23, 2019

Please reload

Posts Récents

SubSpace, le jeu SM qui matérialise vos fantasmes

September 21, 2017

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

L'introspection de la soumission

February 5, 2018

 

S’agit-il d’une sourde envie qui monte en moi, s’agit-il d’une pulsion irrésistible qui me prend d’un coup, s’agit – il du plaisir que j’ai connu dans une séance précédente, toujours gravé dans ma mémoire  ? 

Qu’importe, finalement, la raison pour laquelle, je reviens ……mais je reviens parce que je suis sûr d’y trouver quelque chose : 

 - recevoir du plaisir instantané dans l’ici et maintenant, 

-  partager avec ma Dominatrice une relation à nulle autre pareille, une communication non verbale totalement aboutie, dans le silence, et pourtant dans un échange total si particulier, une empathie si parfaite 

-  parvenir à un état de volupté dans la soumission, de transe, cet instant cérébral où la conscience perd l’équilibre que l’on n’atteint qu’après un long chemin dans la Domination/soumission.

 

Une séance, pour moi, commence au moment où monte cette envie, ce désir, plusieurs jours avant la séance. Il se termine toujours par une demande de rendez-vous, 

Cette période fait déjà partie, pour moi, de la relation engagée alors avec ma Maitresse. Elle est présente dans ma tête, dans mon  corps. Vous imaginez déjà, avec la liste des possibles que vous lui avez fournie, ce qu’elle aura envie de faire, de « vous » faire … ..et vous ne le savez jamais car Maitresse improvise, en fonction du moment, de son ressenti, de l’empathie qu’elle a avec vous. 

Et cette part de mystère pendant tous ces jours, toutes ces heures qui précèdent la séance fait déjà, chez moi, totalement partie du jeu.

 

Et puis, la séance arrive : descendre l’escalier du Terrier, se retrouver face à sa Maitresse, toujours aussi belle, toujours aussi bien habillée, aussi inattendue physiquement. Et se retrouver aussi face à soi-même, soumis, déjà complètement soumis, ayant perdu tout repère habituel, toutes conventions sociales, absolument nu, dans tous les sens du terme.

 

Juste un moment à deux, seuls au monde, où tout, dans la limite de la liste des possibles pourra être possible, avec une mise en scène qui ne dépendra que du bon vouloir de Maitresse dans la confiance absolue.

 

Peut-on rêver, dans sa vie, d’un moment plus magique, une excitation plus totale ? : le mystère à venir, l’inconnu, la surprise.

 

Et surtout l’abandon : l’envie irrépressible d’être totalement pris en charge, de se livrer  à celle qui, c’est certain, vous emmènera au bout du plaisir et de  la jouissance.

Se laisser aller, se laisser faire, fermer les yeux, respirer tranquillement pour recevoir, pour « prendre » tout ce qui va lui être proposé.

 

Et je sais bien que plus mon apaisement intérieur sera grand, moins mon cœur battra vite et plus ce qui va m’arriver va être grisant, troublant, intense

Recevoir les coups de martinet, que ce soit sur le pilori ou la croix de Saint André, comme ce fut le cas, m’ apporte alors un subtil et total mélange de douleur et de plaisir, sensation que je ne ressens que dans cette circonstance.

 

Les scénarios si inconnus, si divers que propose Maitresse sollicitent le corps de partout, sur chaque cm2 de son épiderme, apportant des ressentis incessants et variés traversant le corps abandonné, cerveau au repos sans contrôle de la pensée

 

C’est à l’évidence, un apprentissage long , obstiné, volontaire de la part d’un soumis et c’est aussi l’empathie de sa Maitresse, son attention constante, sa détermination sans faille de s’occuper de son soumis : c’est tout cela qui permet d’accéder progressivement à cet état si flottant, si hors de soi, mais, en même temps, si concentré sur ses ressentis, qui donne l’impression de n’être plus tout à fait soi-même, d’être un presqu’autre entièrement disponible et profitant complètement de son propre plaisir. 

 

Et puis, à la fin de la séance, il y a bien sûr , la montée vers la jouissance, ce besoin naturel primaire avec tout ce qui peut remonter alors de ses propres zones d’ombres, de son inconscient soigneusement refoulé par la vie sociale, 

Et le ressenti final qui se traduit par des cris, des gémissements qui viennent du plus profond de soi-même, comme pour expurger, se vider au sens propre du terme.

 

Ensuite, calmement, tranquillement, accompagné des gestes et du regard de Maitresse, il y a le retour «  sur la terre », le retour à la réalité.

Reparler avec Maitresse qui me tient dans ses bras avec compassion, avec complicité, avec son regard bienveillant,  réparateur, apaisant.

 

Enfin, il y a les jours qui suivent, les soirs qui se succèdent où l’on s’endort en revoyant les images de la séance, en laissant le corps, qui a mémorisé tous ces instants, revivre ces moments d’exception 

 

Pour finir, deux phrase que j’aime beaucoup et qui font lien avec le sujet :

  • Pour trouver ton équilibre, apprends à composer avec l’ombre et la lumière. L’un ne va pas sans l’autre 

  • Vivre intensément tout ce qui est possible

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags