September 23, 2019

Please reload

Posts Récents

SubSpace, le jeu SM qui matérialise vos fantasmes

September 21, 2017

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

ulysse 3000, l’histoire ne précise pas le sort que réserva Pénélope à son retour

August 18, 2018

 

 

Je poussais la porte du terrier, personne dans le petit couloir pour m’accueillir. Mon anxiété était aussi forte que mon absence avait été longue.  Même si vous envoyez un scénario à aXelle de Sade elle prend plaisir à vous surprendre. Il me faut souvent me retrouver nu pour que cette appréhension me quitte. Au bas de l’escalier une chaise à roulette, sur le dossier un bandeau posé, plié au-dessus d’un post-it précisant les consignes. Maîtresse aXelle devait se trouver quelque part dans le terrier. Assis sur la chaise, les yeux bandés j’attendis un moment dans le silence. Enfin le bruit des talons de maîtresse se fait entendre l’anxiété laisse place à l’excitation presque instantanément. Maîtresse me lie à la chaise, les menottes se resserrent autour de mes poignets et de mes chevilles : je comprends que je vais rester sur cette chaise un moment. Le téléphone sonne, maîtresse répond et j’entends qu’un homme est censé venir pour lui donner du plaisir, me présentant comme quelqu’un incapable de la satisfaire. aXelle de sade me met un collier autour du cou et une laisse autour de mon sexe. Elle tire soudain sur la laisse déplaçant ainsi la chaise sur ses roulettes : douleur et plaisir, sensation étrange d’être à sa merci, cocktail détonant que seule maîtresse aXelle connaît.

Maître G, qui m’est présenté rapidement, prend connaissance du scénario. Je vais servir de gode vivant à maîtresse, entièrement dédié à son plaisir.  Je suis trimballé dans le terrier. Où suis-je ? Où se trouvent les protagonistes de la fête : sensation d’être perdu je me concentre sur les sons, les voix. Ma tête se retrouve entre les jambes de ma maîtresse, sans que je puisse voir son sexe. Je dois préparer maîtresse, et maître G me positionne correctement entre les jambes d’aXelle de Sade. Tandis que ma langue s’applique à égayer son divin sexe, en s’enfonçant d’abord timidement puis répondant aux encouragements de ma maîtresse, ma langue se fait plus aventureuse, et fini par trouver le mouvement qui provoque l’extase de mon hôte.

Maîtresse propose à maître G de se faire nettoyer le sexe, je sens alors une pression à la base de mes testicules et la chaise se déplace. Le sexe de maître G est gros et je mets un moment avant de savoir comment m’y prendre ! Mais ma bouche s’ouvre, ma gorge se fait plus profonde sous ses commentaires : se mélangent l’humiliation et le plaisir de sucer un homme. Puis Maîtresse aXelle réclame l’Ulysse 3000, le nouveau gode vivant, petit nom dont elle m’a affublé. Je me retrouve de nouveau face à son sexe. Quelle délectation que de goûter à cet excellent nectar qui humidifie maîtresse. Je bande surement, mais le plaisir est ailleurs, logé dans ma tête. aXelle de sade m’offre le plus beau cadeau pour un soumis, le graal, je le sais et je ne veux pas le perdre. Puis de nouveau c’est Maître G, tous deux jouent au ping-pong sexe. Moi je suis de plus en plus perdu, je ne sais plus ou je suis, mon esprit se charge d’excitation et je m’adapte à chaque passe. Subrepticement maîtresse retire mon bandeau pour que je puisse avoir une vue sur son sexe magnifique et sur ton corps, puis ma vue est de nouveau cachée.

Vient enfin le gode bâillon, aidé de maître G, je pénètre entre les cuisses de maîtresse, mouvement de tête, mouvements de bassin, les rugissements de plaisir libèrent la féline maîtresse, elle sort de sa cage. Plus maîtresse jouit plus mon plaisir se décuple. J’en suis presque étonné et je m’applique à faire monter maîtresse toujours plus haut, elle maîtrise tout et je ne suis que son gode : et j’adore.

Maître G s’occupe d’aXelle, le son de sa jouissance emplit la pièce, et moi j’ai l’impression d’être oublié dans le coin de la pièce : pourtant mon excitation ne mollit pas. Puis retour d’Ulysse 3000, je ne sais pas combien de temps a duré ce jeu avec de temps en temps le droit de regarder l’intimité de maîtresse : ultime félicité.

Maîtresse décide d’une douche dorée, puis ses mains courent sur mon sexe alors que Maître G enfonce son sexe dans ma bouche. Je lâche mon liquide, sans avoir le temps de demander l’autorisation. En réalité je n’ai pas senti l’éjaculation venir, je n’ai même pas senti mon sperme sortir.  J’avais joui bien avant, pas physiquement mais spirituellement. Pendant cette séance j’ai touché l’essence même de ma soumission à ma maîtresse : Servir aXelle de sade de cette manière fut la plus belle récompense, être son objet.

Bien évidemment, maîtresse décidera d’une punition : ce seront 40 coups de paddle qui me permettront aussi de redescendre sur terre. J’aime affronter cette douleur maîtrisée.

Merci maîtresse, Ulysse s’en est allé de nouveau, mais avec le souvenir de cette séance gravé au plus profond de mon être.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags