September 23, 2019

Please reload

Posts Récents

SubSpace, le jeu SM qui matérialise vos fantasmes

September 21, 2017

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Ode à Gladys, le pilori

December 19, 2018

Axelle soigneusement  me besogne .

Elle va et elle  vient  sans vergogne .

Harnachée de Josephine ,

Son gode  préféré  couleur framboisine .

Car  à Gladys il faut me préparer …

Gladys …

 

Gladys : le  lourd  pilori de chêne  qui  m’attend déployé. 

Impérial , il trône  au milieu du Terrier

Humblement je m’agenouille à ses pieds 

Je lui confie mon cou et mes poignets .

Clac ! 

le bois poli se referme bloquant tête et mains . 

Le chêne m’étreint , Gladys me contraint .

Tout effort d’évasion est dorénavant  vain   .

 

Profitant de mon immobilité ,

Et de mon postérieur bien exposé ,

 Fucking machine vient me renifler .

L’engin va  rapidement   comprendre  .

 Que… Diable ! j’’étais bon a prendre !

Mon huis fut franchi  sans attendre . 

un rythme  effréné  commença à me secouer. 

Mon périnée jubilait : j’en étais toute mouillée !

Mon sexe pleurait comme une madeleine .

Mon cul profitait de l’aubaine !

 

Contraint ,  baisé , Maitresse continuait a me torturer :

En mettant sous  mon nez  son trésor épilé,

En me trayant  savament  pour  me faire craquer !

Mais le 2 ieme commandement est formel : il faut résister !

Je gémis , je pleure , je crie , je supplie pour ne pas gicler …

 

Maitresse a t’elle eu  pitié ? 

Gladys me rendit ma liberté.

J’eu le droit de m’épancher …

 sur ses bottes … comme un simple canidé…

Epuisé , je dus encore nettoyer 

Avec ma langue … mes productions salées .. .

 

Merci Maitresse pour votre créativité …

je ne souhaite que recommencer !

 

COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE

Vishta, le poète du cheptel ... il transforme en ôde, chacune de nos rencontres. 

J'ai un souvenir particulièrement émue du Hérisson . 

J'apprécie beaucoup Vishta qui s'inscrit dans une forme classique, désuète et bienvenue dans la soumission : très poli, respectueux, sachant exprimé ses envies. 

Maso à ses heures, j'aime particulièrement posé des aiguilles dans son corps et en écrivant ses mots, je me rends compte que ça fait bien trop longtemps que nous avons mis ce plaisir de côté ....

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags