September 23, 2019

Please reload

Posts Récents

SubSpace, le jeu SM qui matérialise vos fantasmes

September 21, 2017

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

#MaintenonEnAppartenance : Modèle pour une apprentie domina

March 19, 2019

 

Une nouvelle surprise pour le soumis en appartenance que je suis depuis quelques mois , m’attendait encore après la convocation de ma Maitresse aXelle de Sade dans le Terrier .

 

Elle n’était pas seule : une amie   Maitresse elle aussi , au vu de sa tenue , était assise sur le canapé en attendant que je me déshabille .

 

Et je compris rapidement qu’Elle était là pour suivre une formation ou un perfectionnement qui allait être dispensé par ma Maitresse .

Deux Maitresse en même temps pour l’humble  soumis que je suis était en soi une magnifique  récompense offerte.

 

Maitresse me fit réciter les safeword , rappelant à son amie l’importance extrême de la vérification de ces termes avant une séance .

Elle me demanda ensuite les trois règles à suivre pour que la séance soit la plus réussie possible . ce que j’appelle la règle des trois P :

  1. Permission : ne jamais oublier de demander à sa Maitresse la permission avant de jouir

  2. Participation : ne pas rester une «  étoile de mer » pendant la séance : exprimer , ressentir , le faire savoir

  3. Position : faites comprendre à Maitresse  la ou les positions que vous aimez pour être en harmonie avec vos désirs .

Elle rappela à son amie de demander également au soumis en début de séance s’il acceptait les marques  . Je lui ai répondu que j’étais parfaitement d’accord .

 

La première séquence consista à m’attacher sous la mezzanine : avec  le harnais de tête , les poignets attachées ensemble à la barre en haut de la mezzanine , les bras très  tendus et ainsi l’obligation de me tenir sur la pointe des pieds .

Maitresse sait que c’est une position que j’apprécie  , le corps exhibé en tension totale , la peau tendue partout avec la quasi impossibilité de bouger . Prêt à accueillir  des coups de martinet , de cravaches ou autres dans la réception la plus totale .

 

Et ce fut un festival : Maitresse indiqua à son amie quel martinet utiliser et comment . D’abord un martinet un peu tendre pour chauffer le corps , ne pas toucher les reins ,  puis des martinets plus piquants plus durs , des fouets puis la cravache …

 

Et mes deux Maitresse m’offrirent un récital : aucun pore de ma peau n’y échappa  , certains coups parfois très faciles à recevoir , d’autres terribles , très secs donnant l’impression que la peau allait exploser , que la douleur était  comme une brulure .

Mon accoutumance à la douleur a beaucoup progressé dans ma vie de soumis mais deux ou trois cent coups répétitifs et quasiment sans arrêt de ces divers instruments ont été un magnifique mélange de plaisir  et de douleur .

Maitresse expliqua à son amie que lorsque les coups devenaient violents et la douleur très forte , il était bon de s’occuper en même temps du sexe du soumis pour mélanger précisément la douleur et l’excitation . Et Elle avait tellement raison tant ce mélange si antinomique est magique pour moi !!

 

Et ce ne fut pas tout , car Maitresse aXelle adore les élastiques et prend un plaisir visible avec son sourire enjoué , lorsqu’elle les entoure autour du pied ou de la cuisse .

C’est incontestablement pour moi la douleur la plus intense que je connaisse à la limite du supportable . l’impression que quelque chose explose dans son corps .

Au bout de peut-être une heure de ces traitement ininterrompus , mes deux Maitresse eurent  l’air ravi d’entendre mes râles , mes contorsions , et de voir mon corps de plus en plus rouge .

 

A la fin de l’exercice Maitresse me demanda de m’allonger sur le lit pour m ‘enduire de crème expliquant à son amie l’importance de cet acte pour permettre une cicatrisation plus rapide.

Elle est ensuite venue prendre une photo de moi, allongé sur le ventre,  trouvant mon dos et surtout mes fesses particulièrement intéressantes, photo qui a été été diffusée le jour même sur Son compte twitter .

 

Une deuxième séquence m’attendit toute nouvelle pour moi, une pratique que j’avais il y a quelques semaines ajouté, entre autres , à ma «  Liste des possibles » , mon objectif étant à terme d’accepter toute la liste de façon exhaustive .

 

Maitresse me demanda de m’agenouiller sur le tapis vinyle noir . Et avec son amie commença à porter leurs yeux vers mon orifice  qui allait devenir  leur centre d’intérêt pendant un long moment .

Elle installa un gode ceinture , me demanda de me mettre à genoux, de l’introduire dans ma bouche et de Lui montrer comment j’aimais qu’une femme me fasse une fellation . .

Satisfaite , Elle retourna derrière moi de nouveau accroupi et commença à m’introduire son gode avec des mouvements lents au début puis de plus en plus rapides et  profonds. Une première découverte pour moi avec une impression étrange, et assurément nouvelle d’excitation par le frottement sur des parties si intimes, une sensation de chaleur, le tout dans une position totalement dominée par une femme .

 

Maitresse montra à son amie le résultat en lui disant «  Il dilate bien , on va passer à un gode plus gros » . Un peu d’appréhension de ma part mais une totale confiance me laissa parfaitement décontracté .

Elle m’en enfonça un dont la taille, selon moi, pouvait être double .

Puis avec un plaisir manifeste, elle installa sa fucking machine et commença à l’introduire à vitesse très lente.

Au bout de quelques minutes, elle augmenta progressivement la vitesse jusqu’au maximum.

De nouveau des sensations nouvelles se développèrent en moi, difficiles à décrire, et me firent découvrir un nouveau monde qui se révéla particulièrement excitant et agréable.

 

Décidément, j’ai encore beaucoup à apprendre !

 

 

COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE : 

Encore beaucoup trop de fautes d'orthographe mon cher Maintenon, e je sais que c'est du à l'absence de relecture et non de la dyslexie. 

Maintenon a été pudique et n'a pas raconté la 1ère partie de la séance car nous avons testé une nouvelle pratique qu'il est encore difficile pour lui d'accepter : le lavement, indispensable à la pratique anale. 

Ne le faisant pas lui-même, je lui ai montré comment faire. Sauf que je lui ai mis 2 litres d'eau ... Une petite poire peut suffire, mais cette fois-ci, je voulais lui faire tester la sensation d'être bien "rempli". 

La découverte du plaisir anal est une voie que nous allons suivre quelques temps ...






 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags