March 23, 2020

Please reload

Posts Récents

Que faire pour érotiser son confinement ?

March 16, 2020

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Webcam, for the first time

March 25, 2020

 

SUITE A UN BUGG MYSTERIEUX, JE REPOSTE L'ARTICLE SUR LA WEBCAM

 

Cela faisait quelques mois je suivais Maîtresse Axelle sur ses réseaux. En la découvrant, j'étais attiré par son côté atypique la rendant incomparable avec d'autres dominas qui apparaissent souvent comme des productions en série. La lecture de ses compte-rendus ne faisait que confirmer son talent et son originalité. S'il été logique de vouloir la rencontrer, d'autant plus que je suis à moins d'une heure en TGV de Paris, l'imbrication de la fin d'études, de la prise d'un poste et d'un déménagement m'empêchaient d'y réfléchir sérieusement.

 

La pandémie du coronavirus eut un avantage à ce sujet. Le confinement incita Maîtresse Axelle a proposé des séances sur skype. Bien que le virtuel n'atteigne pas le réel et le pratiquant occasionnellement, j'y vis l'occasion à ne pas rater de rentrer en contact avec elle. J'envoyais un mail de candidature. Maîtresse Axelle me répondit. Nous fixâmes un rendez-vous.

 

L'essentiel de la séance était tourné vers des jeux de plug et d'humiliation dans une ambiance permanente d'excitation permanente et mutuelle, et contrainte pour ma part, Maîtresse Axelle m'ayant demandé de porter ma cage de chasteté 24 heures avant le rendez-vous. Début de la séance avec explication des règles, chose qui ne m'était jamais arrivée et preuve de professionnalisme. Mon corps fut ensuite inspecté sous toutes ses coutures, pour bien commencer. En effet j'adore me montrer dans le plus simple appareil et surtout encagé.

L'étape suivante fut la mise en place des bracelets aux poignets et aux chevilles ainsi que le collier, le tout sous la leçon de Maîtresse Axelle afin que cela soit fait de manière plus sexy... ce qui est difficile... Je lui fis ensuite une danse digne d'un strip tease, avec pour consigne d'être assez excitant pour lui donner envie de se masturber. Je parvins à lui donner satisfaction même si je ne fus pas vraiment à l'aise.

S'ensuit la pénétration des plugs. 4 étaient à ma, ou plutôt, à sa disposition. Les 4 passèrent par mon fondement et ma bouche alors que j'étais étendu sur le lit comme une chienne affamée pour le plaisir de Maîtresse Axelle.

À ce moment là, la cage était presque inutile, car même excité, la concentration que je mettais à avoir pour apparaître salope m'empêchait toute érection. Elle m'accorda pour finir, la spermission après enfournement du plus gros plug et ouverture de la cage, le tout en admiration de ses pieds. C'est là que j'aurais voulu être en réel avec elle...

 

En conclusion de la séance, j'eus pour ordre de rédiger un compte-rendu, plugé et contraint, pour ensuite remettre ma cage, mais jusqu'à quand ? Si l'avenir est toujours incertain, ce qui l'est, c'est le présent : je sors d'une séance vraiment originale à la hauteur de l'idée que je me faisais de Maîtresse Axelle. 

 

COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE :

 

C'était ma 1ère fois en webcam; et j'ai adorééé !!!

La préparation, ce matin, a commencé par une mise en place de la pièce, ce n'est pas très fun mais n'ayant pas de soumis.e à ma disposition, j'ai dû m'en charger moi-même. Ensuite, je me suis préparée longuement, pensant à nos quelques échanges ayant lieu les jours précédents, imaginant le déroulement de ce rdv si particulier. C'est la 1ère fois que je rencontrais Lexx, un soumis qui se voulait mauvais élève (c'est désormais le cas avec de nombreuses fautes d'orthographe relevées dans son compte-rendu mais aussi sa piètre qualité....) face à une professeure en cuir humiliante lui rappelant ses notes scolaires piteuses. Je vais m'atteler maintenant à commenter sa magnifique et pitoyable prestation.

 

Midi trente, après des essais techniques pour m'assurer du fonctionnement de mon matériel, je suis connectée et je vois pour la 1ère fois Lexx, jeune soumis un peu poupon, timide pour ne pas dire gauche et torse nu. Il est touchant. 

Je lui explique les règles, certaines sont immuables comme les questions de santé, de safe word ainsi que de comportement attendu. D'autres sont spécifiques à la webcam, comme l'engagement de ne pas enregistrer le rdv. Je lui rappelle l'objectif de toute 1ère séance, à savoir faire connaissance et s'apprivoiser. 

Je commence par inspecter son corps, relevant des oublis malencontreux lors du rasage, ce qui n'est pas pour me déplaire et constituera la 1ère des fautes à réparer. Le SM est un jeu, que ferais-je d'un soumis parfait sinon lui reprocher sa perfection ennuyeuse. Je lui demande de remplir son cul avec le plus petit de ses 4 godes.

 

Ensuite, je décide de l'habiller avec les quelques accessoires dont il dispose. Il met son collier, ses menottes en cuir, je lui demande d'être plus sexy, assistant à un spectacle plutôt morne, mais c'est normal, c'est sa 1ère fois avec moi. Il fait un effort, singeant de manière grotesque les strip teases sur une musique de guns and roses dont je ne perçois qu'un mauvais bruit. 

Mais j'aime le voir ainsi s'exhiber, je sais que c'est difficile pour lui, mon sadisme s'exerce à plein. En effet, bon nombre de soumis.es pensent qu'ils sont dans une situation passive, subissant les desideratas de la dominatrice. Or, pour moi, un bon.ne soumis.e se doit d'être actif.ve, de proposer, de répondre activement avec son corps, son visage à ce qu'il est en train de se passer. Ainsi, on entre dans une transe, c'est l'état que je recherche, c'est l'état dans lequel je veux que mon sujet plonge. Pour cela, il faut casser les barrières de la bienséance et de la moral. Et ça se fait à 2. 

 

Plus je regarde Lexx s'exhiber, plus me vient l'idée de le transformer en camboy/girl. Je lui demande de sucer son 2ème plus petit gode en me regardant, comme une actrice de porno. Il s'exécute, il le fait bien, très bien. Il y met beaucoup de coeur. Il doit m'exciter, son challenge est de me donner envie de me masturber. Ce gode, bien salivé, doit ensuite trouver place là où il se doit, dans son anus.

Je lui redemanderai ainsi 2 fois de suite, prenant à chaque fois un gode plus gros dans son cul et dans sa bouche. Pour le dernier, alors qu'il s'enfonce son plus gros calibre, je lui ordonne une gorge profonde avec le gode qu'il vient juste de retirer de son cul. On voit souvent cette scène dans le porno mainstream, et je demande à chaque fois, car je le demande souvent, si l'autre, le masculin face à moi, va le faire. Il le fait sans rechigner, mais il n'arrive à le prendre en bouche entièrement. Il va presque vomir. 

 

Il est maintenant sur le dos, bien plugé, je lui demande de se tripoter, de se masturber, en ayant conscience qu'il le fait pour moi, et pas pour lui. La lecture de son compte-rendu me laisse entendre que l'application qu'il y a mise lui a fait perdre toute notion d'excitation ... sur le moment. Mais il repensera à ce moment, je le sais. 

 

Je décide de le libérer de cette contrainte, je lui ordonne de se mettre à 4 pattes et de retirer la cage de chasteté qu'il porte depuis un jour (et au moment même où vous lisez ces lignes). Il peut se branler. J'exhibe mes jolis pieds que j'ai pris le soin de préparer pendant toute la durée de notre rdv. Je leur ai appliqués un joli rouge vermillon car Lexx est fétichiste de la plante de pieds. Ayant été très perturbé pendant cette pose de vernis, le résultat est ..... Jugez en par vous-même 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous