Introduction de Soumixou, paria des dominas

April 1, 2020

 

En cette période de confinement, quoi de mieux qu'une authentique séance de soumission pour pimenter ses journées. Il est vrai qu'en ce domaine, mon passif est plutôt lourd, très lourd même. 
En effet, la vérité m'oblige à l'avouer, je n'ai pas été sérieux par le passé. Ma peur des MST et autres étourderies m'ont fait annuler plus d'une séance, et je suis devenu à force, la risée des dominatrice de la place de Paris. 
J'eus quelques "vraies" séances par le passé certes, mais je n'ai pas encore pu avoir une relation suivie basée sur la confiance avec une Maitresse, ce qui est mon rêve ultime. 

Ce confinement permet de faire une véritable introspection, de relativiser les choses et surtout de les PRIORISER. 

Ainsi, ma réflexion a débuté quelques minutes après l'allocution du président Macron nous annonçant le début du confinement le mardi  17 mars.  
J'ai oublié de préciser que par le passé, j'ai eu la chance d'être reçu par la splendide et charismatique Maîtresse Axelle de Sade. La séance fut intense, cérébrale et super excitante. Durant cette séance, je n'ai pas eu le courage (ou la chance) d'être véritablement enculé (Cf plus bas). 
Quelques doigts parcoururent mon anus tout de même. Cette séance reste à ce jour ma meilleure expérience sexuelle, je mouille à chaque fois que j'y pense. 
Depuis, je fus bloqué par Maîtresse Axelle de Sade, comme d'ailleurs par toutes les autres Maitresse éminentes parisiennes. 

J'ai contacté Maîtresse Axelle de Sade le 27 mars (10 jours après le début du confinement et de ma priorisation des choses) , qui à ma plus grande surprise, a accepté de m'octroyer une séance virtuelle en vue d'une réhabilitation "possible". La séance aura lieu le mardi 31 mars à 17h. Maîtresse m'a demandé de préparer : une carotte, du gel et des préservatifs. 

Mardi 31 mars, 16h44, un premier message : "prépare toi". 
Comme je suis en colocation, je me suis enfermé dans la salle de bain. 
17h00 : Le téléphone sonne et c'est Maîtresse Axelle de Sade qui m'appelle. 

La séance débute directement par quelques questions de santé, prérequis indispensable à chaque séance, mais connaissant ma phobie des maladies et mon hypocondrie latente,  elle prit un véritable plaisir (je n'ose pas dire "malin'' plaisir par respect et par dévotion) ) à se moquer de moi, me rabaisser dès ses premiers mots qui furent assez rudes. 
Ensuite, le rappel des trois règles indispensables à l'éducation de chacun de ses soumis. Règles que j'appliquerai à la lettre dorénavant sous peine de sanctions et d'un potentiel renvoi définitif : 

1- je l'ai oubliée et j'anticipe déjà une punition 
2- Etre et agir comme la personne à qui je voudrais véritablement ressembler et être 
3- La spermission : Pas de mastrubation ni éjaculation sans la permission de  Maîtresse Axelle de Sade 

6 min après, la séance prit une autre tournure, Maîtresse Axelle de Sade me demanda de prendre une photo du lieu, de la carotte et des ustensiles dont je dispose. Honte. Mais c'est ce que je fis. Ensuite, elle me demanda de caresser ma rondelle, mon anus en fut ravi et l'excitation était à son maximum. Je bandais au possible et je mouillais comme une petite salope. Maitresse m'a dit qu'on ne parlait pas souvent des hommes qui mouillaient. Dans cet élan, je fus obligé de goûter ma "mouille", de donner mes sentiments à Maitresse Axelle. Cela fut rabaissant mais très excitant. S'en est suivie une dilatation anale avec un doigt couvert d’un préservatif. Le plaisir fut immense. La séance fut ponctuée de gifles que je dus m'administrer au risque que mon colocataire m'entende.  Les gifles,  cette « arme fatale » dont seule Maîtresse Axelle de Sade a le secret . Maîtresse Axelle de Sade  fut intransigeante et les gifles se succédèrent.
Puis, Maîtresse Axelle de Sade m'a demandé de ne plus parler pendant 2 min, me traitant de tous les mots, me ramenant ainsi à ma condition de soumis, de sous-fifre; et de sucer (en écrivant cela je "mouille";) la carotte comme dans les films pornographiques, de me mettre un doigt dans l'anus et de bander bien évidemment. Je fus très surpris par le bonheur que cela me procurait. Une vocation est née : celle de devenir un vrai soumis, avec TOUT ce que celà implique, j'ai décidé dans la foulée d'accepter de me faire enculer par Maitresse Axelle de Sade dès que le confinement sera levé et qu'elle m'aura bien entendu convoqué. 

La séance fut également ponctuée de photos prouvant la bonne exécution des ordres. Ensuite, c'est au tour de la carotte de visiter mon anus, puis une photo.  Maîtresse Axelle de Sade trouve que la carotte n'est pas bien enfoncée, et une sanction s'en suit: à quatre pattes et la carotte enfoncée jusqu'au bout. 2min avant la fin de notre séance,  Maîtresse Axelle de Sade m'annonce que je n'aurai pas le droit de jouir. Je dus l'implorer et répéter une dizaines de phrases humiliantes, rabaissantes , m'excuser, m'excuser à nouveau , pour enfin avoir droit à un décompte de 30 secondes pour la délivrance. A ma grande surprise, je ne fus pas obligé de goûter mon sperme. 

Ce que j'apprécie le plus chez vous Maitresse Axelle c'est qu'à chaque écart, sa gifle. Votre vocabulaire également me laisse sans voix. 

Tout cela m'a tellement plu que j'attends la fin du confinement avec impatience.  Maîtresse Axelle de Sade  m'a promis qu'elle allait m'ENCULER. Ce sera une première pour moi mais j'ai tellement hâte que je ne cesse d'y penser. 

Merci indéfiniment  Maîtresse Axelle de Sade , je vous prouverai mon repentir encore et encore jusqu'à épuisement. Je vous prouverai mon dévouement, ma soumission et je vous donnerai ce que j'ai de plus chère : ma dignité et mon âme sont désormais vôtres. Au plaisir de vous servir. 

Bien docilement, 
Soumixou

 

COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE : 

 

Soumixou, bien connu par beaucoup de dominatrices sous le nom de M...c. Entre nous, au cours des célèbres diners mensuels, prononcer ce nom est un vrai un running gag. Nous avons toutes eu affaire à lui, il nous a toutes harcelé pendant des heures, des jours, des années. A tel point, qu'il doit régler le montant entier de la séance avant d'être reçu (en général, je/on demande 30% ou 50%). 

Illustration de ce qu'il convient d'appeler un harcèlement : 

Je viens d'être interrompu dans la rédaction de ce commentaire par 4 appels téléphoniques (dont où j'ai répondu) de Soumixou, impatient de connaitre la date de diffusion de son compte-rendu ... Depuis notre séance téléphonique, il y a 24H, j'ai reçu une quinzaine de SMS ...

Ce 1er rdv a eu lieu il y a plus d'un an et j'avais refusé de le rencontrer ensuite, mais il arrive toujours à revenir, changeant de technique, téléphone, mail, réseaux sociaux ... Bref, il revient toujours vous hanter, vous poser des questions "à la con" (désolée, je ne trouve pas de meilleur qualificatif). 

Suite à ces incessantes demandes, j'ai accepté à nouveau de l'éduquer, de relever ce défi. Le challenge est élevé et je ne suis pas sûre de pouvoir y arriver. Je le fais en pensant à mes collègues, j'accepte ce sacerdoce ....

Notre prochain rdv est prévu ce vendredi, nous verrons ce qu'il en est...

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le film mythique du Sanctuaire est sorti !

May 1, 2020

1/2
Please reload

Posts Récents

May 18, 2020

April 16, 2020

Please reload

Archives