Souvenir confiné d'un rendez-vous à 3

April 6, 2020

 

 

Chère Maîtresse aXelle de Sade,

 

Et si profitant de ce moment de confinement, je vous faisais un compte rendu du rendez vous que j'ai vécu dans votre terrier, pour vous remercier de votre travail de parution de tous ces textes de vos choses que vous nous donnez à lire pour la gloire de nos plus grandes frustrations.

 

C'était il y plus de 2 ans mais mon être à garder des images, des sensations, des odeurs, des sons indélébiles.

 

Je sais que vous allez me rappeler votre plaisir à lire des textes sans fautes d'orthographe....cela est si difficile pour moi. Je l'envoie aussi à Maîtresse joSéphine que vous connaissez bien.

 

Je vais vous l'écrire à la manière de Perec.

 

Je me souviens que mon amoureuse m'avait invité à un rendez-vous mystérieux,

Je me souviens qu'en arrivant chez vous, m'être rappelé qu'on vous avait déposé après un atelier sur la domination féminine,

Je me souviens de votre cour magnifique et du sms qui m'ordonna de passer par les toilettes pour me présenter dans le plus simple appareil,

Je me souviens de la fierté que j'avais de vivre avec une amoureuse aussi forte,

Je me souviens de mes frémissements au son de votre voix, au creux de mon oreille, me donnant les règles de ce rdv à trois,

Je me souviens quand vous m'avez dit que vous n'étiez que l'assistante de mon amoureuse,

Je me souviens de la sérénité qu'il flottait dans votre magnifique terrier,

Je me souviens des yeux bandés, attaché comme un sac de frappe, vous m'avez fait vivre au rythme de vos coups de fouets, coups de paddle et de badine, l'acceptation de la douleur pour le plaisir de la souffrance,

Je me souviens de vous et mon amoureuse, sans que je vous vois, échangiez des regards complices en me rabaissant à ma place de chose à pétrifier pour devenir votre jouet docile,

Je me souviens de la lecture du bonheur qu'avaient vos soumis d'être vos sujets et que j'avais l'honneur d'être de ceux-là,

Je me souviens de chacun de vos pas s'éloignant annonçant un nouveau délice pour mon supplice,

Je me souviens que ne sachant pas ce que je pouvais imaginer, j'ai été totalement subjuguer quand vous m'avez allongé sur votre table,

Je me souviens d'être dans un état d'abandon total quand vous avez décidé de m'empaqueter dans le cellophane,

Je me souviens de votre pudeur en nous laissant tous les deux pour pouvoir profiter du moment,

Je me souviens que je voulais que jamais cela s'arrête et que j'ai eu du mal à garder se moment comme un diamant sur ma peau

 

jouet bertrand

 

COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE : 

 

Maitresse JoSéphine et son jouet bertrand ! J'ai eu la chance de rencontrer cette femme extraordinaire, soucieuse de transformer sa chose en bon soumis. Il y avait beaucoup de travail car celui-ci était très rebelle, le collier léger. Une cage de chasteté a été posée sur l'oiseau volatile et versatile, assoiffé d'ouvrir ses horizons. 

Aujourd'hui, les velléités de la chose semblent être maitrisées.

Bravo Maitresse JoSéphine, vous avez trouvé les clés !

 

J'adore recevoir les couples. Mon activité prend tout son sens quand j'aide des partenaires à développer ou concrétiser leur fantasmagorie. Si seulement, cette demande pouvait être faite plus souvent... Ca serait le signe que le travail du sexe serait ancré dans la société, accepté comme, en soi, une expertise transmissible. 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le film mythique du Sanctuaire est sorti !

May 1, 2020

1/2
Please reload

Posts Récents

May 18, 2020

Please reload

Archives