Variations autour de l'uro

April 19, 2020

 

 

Pour sa 2e visite à la cour anglaise, la chienne a droit à un traitement de faveur. Pour la première fois, je découvre maîtresse aXelle en robe de latex hyper sexy et les jambes recouvertes d’un collant. Déception de ne pas voir les jambes de maîtresse aXelle gainées de ses habituels bas coutures, mais je vais comprendre rapidement le pourquoi de cette tenue nouvelle pour moi. 

Dès le début de notre entretien et après avoir passé le rituel de l'inspection propreté et du rappel des règles essentielles, maîtresse aXelle explique à la chienne qu’aujourd’hui elle va pouvoir profiter d'un traitement de faveur.

Dressée sur mes escarpins avec mes habituels bas porte-jarretelles, maîtresse s'occupe de me maquiller, me mettre une perruque et un soutien-gorge afin de me transformer en petite pute. Pendant ce travestissement, c’est avec délectation que maîtresse aXelle m'explique qu’elle s’est donnée du plaisir ce matin et qu’elle ne s'est pas lavée depuis  ... Aujourd'hui je vais découvrir et gouter le reste de ses jouissances matinales. Tout ceci ne sera qu'un hors-d’œuvre qu'il faudra mériter en subissant préalablement quelques tourments qui me font frissonner de plaisir rien que par leur évocation. 

Solidement ficelé sur une chaise qui trône au milieu de la pièce, les jambes largement écartées par 2 sangles élastiques habilement placées et les bras ligotés dans le dos, la petite pute que je suis devenue, est à la totale disposition de sa maîtresse. Mes seins sont bien évidemment martyrisés et cela est toujours pour moi un immense plaisir même si pour cette séance particulière, maîtresse ne retient ni ses ongles ni ses dents ni les coups de cravaches habilement distribués sur mes tétons. Les sangles élastiques sont violemment lâchées à plusieurs reprises sur mes cuisses offertes. Ce traitement fait bander ma queue que maîtresse Axelle a fort justement dégagé de mon petit string de pute. 

 

Soudain maîtresse s'avance au-dessus de mon sexe et pisse à travers son collant sur ma queue qui ne s’y attendait pas. Je comprends que le moment de découvrir et d'apprécier les saveurs intimes de ma maîtresse est arrivé lorsqu’elle se défait de son collant et me bâillonne avec l’entrejambe trempé de mouille du matin et de pisse toute récente. Ce bâillon improvisé vient me comprimer le nez et la bouche. Je suis donc toujours dans la tenue de petite pute, offert et bâillonné avec l’obligation de respirer et de humer les odeurs intimes de maîtresse. L'humiliation maintient ma queue dressée et offerte à quelques coups de cravache qui me font comprendre pour le cas improbable où je l’aurais oublié, ma position de chienne. 

Un peu plus tard libéré de mes liens, je reste de longues minutes à genoux le nez frôlant le sexe de Maitresse assise confortablement dans un fauteuil, les jambes nues et totalement écartées. Je ne dois que sentir et respirer ce sexe si merveilleux et si odorant à la fois. Je tente bien comme la chienne que je suis, quelques petits coups de langue furtifs qui sont rapidement réprimés par des coups de cravache mérités sur mon corps offert. Cette position si humiliante mais à la fois si proche de cette intimité me procurerait presque du plaisir sans toucher à ma queue qui ne demande qu’à être maltraitée à son tour. Mais Maîtresse a d'autres idées, ce sont les baguettes chinoises qui vont rapidement se mettre à envahir mon petit trou du cul. À genoux, le cul écarté de mes propres mains, Maîtresse enfile progressivement 2 puis 3 puis 4 puis 10 puis 15 puis 20 et je crois que nous nous arrêterons à 30 baguettes dans ce cul dont jamais je n'aurais imaginé qu'il pouvait en accueillir autant ! Bien évidemment chaque introduction se doit d'être comptée par la chienne à haute voix afin de rajouter la honte à la douleur et chaque nouvelle baguette introduite est commentée par Maîtresse Axelle. Après avoir pris une photo de ce petit exploit, Maîtresse présente à ma bouche ce gode ainsi constitué d’une trentaine de baguettes chinoises enfermées dans un préservatif et m'oblige à sucer ce gode d'Ivoire et de caoutchouc qui sort directement de mon cul... A cet instant et sans avoir le temps de réfléchir, la chienne est heureuse de s'être imposée un lavement avant d'arriver pour sa séance de soumission. Bien évidemment la chienne aura droit à sa récompense allongée dans la baignoire un jet de pisse et des crachats accompagnent sur ma queue une spermission attendue et libératrice. 

Merci Maitresse 

 

COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE : 

L'annonce de la fin de mon stock de comptes-rendus a ressuscité certain.es soumis.ES, très en retard sur leurs devoirs. Ma Chienne en est une illustration. Elle jappe d'impatience d'être le 11 mai, date de réouverture du donjon Saint-Honoré. 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le film mythique du Sanctuaire est sorti !

May 1, 2020

1/2
Please reload

Posts Récents

May 18, 2020

April 16, 2020

Please reload

Archives