Apoline découvre le Trois-Mâts

July 25, 2020

 HeureusE de faire partie des chouchous de Juillet de Maîtresse aXelle de Sade, je me prépare à traverser le périphérique pour m’embarquer pour une nouvelle aventure. En chemin mes pensées vont et viennent, je pense à ma cousine Capucine, elle aimera ce nouveau quartier populaire qui lui permettra tout de suite de se sentir salope en la personne de Georgina ;-).

 

Moi et mon côté Belle de Jour, je me sens très bien dans les beaux quartiers mais j’ai confiance dans le bon goût de ma Maîtresse et après la Chambre bleue, la cour Anglaise et le donjon Saint Honoré (je pourrais ouvrir une agence immobilière spécialisée donjons ) je découvre ce nouveau lieu, ce superbe loft baptisé, les Trois-Mâts. 

Maîtresse aXelle m’accueille dans une superbe robe en latex, me montre où me changer et quelques minutes plus tard je me présente devant elle vêtuE de ma lingerie du jour et d’une petite cage rose qui s’avère être très au goût de ma Maîtresse. 

Maîtresse aXelle ajuste ma tenue, m’aide à me jucher sur des escarpins aux talons vertigineux et me demande de défiler devant elle.

 

Et comme je ne m’en sors pas trop mal, elle me demande de danser pour elle et de l’exciter… je ne suis pas très douée… Maîtresse aXelle me fait une sublime démonstration (ce qui me permet de voir qu’elle ne porte pas de culotte) et pour que j’améliore mon déhanchement elle décide de me plugger…

Maîtresse aXelle vient me susurrer à l’oreille qu’elle va me baiser mais avant ça elle décide de m’attacher aux haubans de son Trois-Mâts…

 

Je suis maintenant attachéE les mains dans le dos, les jambes maintenues ouvertes par un écarteur, toujours en équilibre sur mes talons, ma culotte descendue à mi-cuisse, Maîtresse aXelle me marque la poitrine de nos noms pour bien montrer que je lui appartiens et me bande les yeux car elle a bien vu que mon regard était attiré par son intimité. Quelques photos pour immortaliser l’instant et la danse de Maîtresse aXelle commence, elle travaille mes petits seins, elle joue de la cravache sur ma cage et mon cul, elle me surprend quand elle alterne avec la douceur de ses mains ou de sa bouche et moi je m’en délecte tout en m’enivrant de son parfum.

 

Puis je la sens me détacher et Maîtresse me place à 4 pattes, elle retire le 1er plug, en place un plus gros, puis un autre, elle me dit qu’elle aimerait bien m’offrir car je suis bien ouvertE mais qu’aujourd’hui c’est elle qui va me baiser, ce qu’elle fait …. Longuement …. Petite pause pour se rendre au carré du Trois-Mats, la chambre des tortures, et là les talons dans les étriers d’un fauteuil gynécologique je suis de nouveau baiséE… Cette fois-ci j’ai le temps de demander la spermission …. Accordée ! … mais Maîtresse prendra tout de même un malin plaisir à me barbouiller le visage …

Retour à terre …. Petit papotage entre filles très agréable et je retrouve la chaleur du bitume parisien.

 

COMMENTAIRE D’AXELLE DE SADE

 

 

Apoline est une de mes chouchoutes, c’est vrai… Pourquoi ? Au-delà du fait qu’elle me gâte à chaque visite, j’aime « sa fraîcheur », son « noviciat ». Comme un chaton, elle s’émerveille de chaque découverte, essaie de suivre avec une application parfois maladroite mes instructions. Le style et l’esthétisme sont des points d’attention que nous partageons. 

J’apprécie le triangle que nous formons avec sa cousine Capucine. Un jour, j’aimerais jouer avec les deux en même temps, comme une sorte de repas de famille obscène.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le film mythique du Sanctuaire est sorti !

May 1, 2020

1/2
Please reload

Posts Récents

May 18, 2020

Please reload

Archives