• petit p

Retrouvailles salivaires

Après plusieurs années sans venir vous voir, je vous ai recontacté dernièrement pour revenir à vos pieds et, après quelques échanges, me voici devant votre nouvel antre que je ne connais pas. Evidemment les jours précédant cette nouvelle rencontre furent tous soupoudrés de pensées pour vous et pour cette séance.

Je suis donc là, avec une tenue sous mes habits civils. Une petite combinaison ouverte laissant accès à mes tétons, et évidemment à mon sexe et mes fesses. Je me rappelle assez que tous mes orifices doivent rester disponibles.

Je vous appelle à l’heure convenue et vous venez me chercher. Je vous retrouve et j’en suis tellement heureux !

J’entre dans cette nouvelle demeure. Je dépose mon offrande avant de réaliser le geste obligatoire de notre époque, le lavage des mains au gel hydroalcoolique. Vous me demandez si j’ai eu le temps de préparer une tenue et que si ce n’était pas le cas, vous pouviez me proposer un lot noir, un lot rouge ou un lot blanc avec différentes tenues. J’ai bien ma tenue mais je prends tout de même le lot noir pour compléter mon attirail. Je file à la douche avant d’enfiler des bas résilles un petit string et ma tenue ouverte.

Et je redescends impatient, malgré l’appréhension propre à chaque séance.

Je m’installe donc debout au milieu de votre entrée. Et les jambes écartées je vous écoute m’indiquer les safe word et les règles de cette séance. Je baisse la tête sagement en vous écoutant mais je ne peux m’empêcher de remarquer votre tenue qui moule parfaitement votre corps. Je ne vous l’ai pas dit, mais j’ai adoré cette tenue, je vous ai trouvé magnifique dedans !

Une fois ces règles rappelées, un petit plug est installé dans mon fondement et mes mains sont attachées en l’air. Me voici à votre merci et j’aime ça. S’ensuit un doux mélange de douceur et de fessées, quelques tapes également sur mon sexe (malgré l’appréhension de cette pratique, mon sexe réagit de manière à montrer qu’il apprécie ça). Vous me dites à plusieurs reprises que je suis sexy comme ça et que je suis une bonne salope. Ces mots m’excitent, me rende fier et me voici de retour sous votre emprise prêt à beaucoup de choses.

Cette excitation conduit à la chute du plug qui sort de mes fesses. Comme vous me l’aviez annoncé, vous allez en chercher un plus gros pour qu’il reste en place. Vous me prévenez que celui-ci est en verre et qu’il ne faut pas qu’il tombe. Avant de l’introduire vous me le donnez à sucer. Me voici avec un plug en bouche tentant de vous démontrer mes talents de suceuse.

Le plug reprend alors sa place au fond de moi et je dois avouer une certaine appréhension et je m’oblige à bien contracter mon sphincter pour éviter une chute. Vous reprenez vos tours autour de mon petit corps avec des fessées, des tapes sur mon sexe tantôt utilisant vos mains puis votre cravache puis me faisant remarquer que je mouille assez fortement, me faisant lécher cette mouille. Je ne sais plus à quel moment exactement vous avez ouvert le haut de votre tenue pour le baisser et vous retrouver torse nu et gardant que le bas de cette combinaison moulante.

Cette vision fut magnifique et vous avez assez vite remarqué que cela me plaisait énormément. Vous n’avez pas hésité à en jouer vous frottant un peu contre moi, vous penchant en avant devant moi, me laissant énormément d’envies et d’images me laissant croire à l’accessibilité d’un corps que je ne peux pas toucher. Vous me demandez tout de même de me frotter comme la salope que je suis sur vous, ce que je fais avec plaisir et excitation.

Vous me détachez alors les mains et m’indiquez que je vais devoir aller me goder et me donner en spectacle dans cette fameuse cage remplie de ballons. Me voilà détaché, à quatre pattes rentrant docilement dans ma cage.

La porte se referme et vous me demandez de me frotter sur les ballons de la cage tel un looner. Je ne connaissais pas cette pratique mais me voici à me frotter sur vos ballons gonflables. Je vous entends apprécier et me dire que je serais bien au milieu d’une pièce avec vos amies me regardant. Cette image m’excite. L’idée d’être offert en spectacle m’a excité.

Puis vous me passer un gode pour que je le suce dans ma cage avant de me l’introduire. Une fois introduit, je commence à me prendre et vous passez vos jambes dans la cage, une pour que j’embrasse vos chaussures et l’autre pour me caresser le sexe. Je me sens vraiment bien salope et j’adore ça. Puis vous allez chercher une sorte de magic wand pour vous faire jouir à côté de ma cage en me regardant me prendre à quatre pattes. Je vous entends gémir, jouir et j’aime ça.

Puis je suis libéré de ma cage pour finalement étendre un drap sur le haut de la cage et de m’y installer à quatre pattes dans l’attente de me faire prendre. Vous revenez avec différents jouets. Un gode de taille raisonnable, un qui me semble trop gros et une sacoche. Vous me dites que vous allez me prendre avec les deux que je vois et aussi avec celui dans la sacoche, quand vous le sortez, je me dis qu’il est beaucoup trop gros, mais je ne dis rien (d’ailleurs je ne pouvais plus j’étais bâillonné depuis 5 minutes).

Vous installez le plus petit sur votre gode ceinture avant de me le donner à sucer à travers mon bâillon. Vous me baisez la bouche afin que je salive véritablement comme une salope. Je sais que cette salive me servira de lubrifiant. Je sens le gode bien au fond de ma gorge puis vous me retirez le bâillon pour que je puisse en sucer un plus gros pendant que vous me baisez comme la salope que je suis devenu.

Puis vous vous retirez et je remets dans ma bouche ce gode qui sort de mon cul avant que vous tentiez de me mettre celui de la taille au-dessus. Finalement je me mets sur le dos pour me le mettre moi-même. Je ne peux pas forcément me baiser avec mais je le sens bien au fond de mes fesses et vous me présentez votre sein à sucer, à lécher. Vous m’étouffez avec alors que mon cul est pleinement investi.

Finalement vous montez sur la table pour vous mettre au-dessus de moi et appliquez le vibromasseur tant sur vous que sur mon gland, m’interdisant de jouir avant votre jouissance. Je vous ai prévenu que j’allais venir, mais je vous ai prévenu trop tard et mon jus s’est répandu sur ma tenue avant votre jouissance. Je sais que je serai puni pour ça et je l’accepte sans contestation.

Cette séance fut magique et ces retrouvailles parfaites.

COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE :


J'ai rencontré Petit p en 2014, c'est l'un des plus anciens du cheptel. Encore étudiant à l'époque, j'ai pu le voir s'accomplir au fil des années et se transformer en un bel homme élégant heureux.

Je le revoyais après 3 ans d'absence ce qui ne signifie pas silence car nous continuions à échanger quelques nouvelles.


Je ressortais sa fiche (oui, chaque soumis.e a une fiche contenant son profil fantasmagorique, mes comptes-rendus et analyses de rdv) et je m'interrogeais sur certaines pratiques (secrètes) que nous avions explorées ensemble. Le revoir a été assez éclairant. Au cours de cette séance, Petit p est devenu sextoy N14.



263 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Qui m'a dominé ?

Je suis rentré en me souvenant bien du mot d'ordre du jour (SILENCE). Vous m'avez alors ouvert dans une combinaison noire souple, près du...