• N163

Splosh, jeux BDSM de bouche

Arrivé encore une fois 15 minutes en avance, je m'installe devant l'immeuble d'à côté et attends ...J'ai quand même bravé le couvre-feu et j'attends!!!


20h pile poil, vous m'ouvrez, habillée d'une robe pull arc en ciel : mon rayon de soleil est finalement un arc en ciel !!!


Protocole sanitaire, monté dans la salle de bain. Vous me présentez les options d'habillement.

Je choisis les résilles difficiles et j'enfile la petite culotte.

J'essaye de me vêtir de la petite robe noire... mais je n'y arrive pas.

J'essaye la nuisette mais pareil, je suis vraiment trop gras...et je n'y arrive pas.


Je crie à l'aide : "Axelle, help me. Au secours."

Je descends torse nu avec les tenues disponibles et forte de votre expérience, vous m'enfilez la nuisette noire et violette.


Je suis donc devant vous : talons hauts, nuisette et bas résilles. Je rappelle les sade word, les règles d'Axelle.


Vous avez souhaité m'apprendre à marcher, voire à défiler. J'ai été bonne, jambe contre jambe, lentement, ligne droite , crissement des bas l'un contre l'autre.

Les talons hauts sont hauts, très hauts, instables...mais l'instabilité n'est pas désagréable.


Une nouvelle carrière se présente à moi : Claudia Schieffer!!!!


Danse ensuite: le pire du pire de mon point de vue car je ne suis pas à l'aise avec mon corps et je n'ai aucun sens du rythme, ou plutôt un sens du rythme qui m'est propre..,pas partagé

Lentement , je plie le genou, puis l'autre , vous derrière moi, vous devant moi , vous derrière moi, vous devant moi...


Vous me félicitez ... moi qui ne dansait que bourré ..entre 4 et 5h du mat, quand tout le monde est couché !!!!


Ça m'excite, du coup, je bande et du coup , ça me stresse...et du coup je débande...

Ça faisait longtemps que j'avais pas bandé et ça me stresse...même si je suis ravi.


Musique lassive : je dois danser pour vous exciter ... mais comment faire aimer un hippopotame par une panthère???

Je m'agite, vous me mettez en confiance , je lâche prise et je me caresse, je me sens sexy comme jamais.


Vous me regardez et c'est vous qui me rendez sexy.


Lubrification, sodomie...

J'adore mais ce soir, ce n'est pas moi, j'ai trop envie de tendresse...


Vous m'emmenez m'assoir sur un fauteuil douillé ( René je ne sais quoi...)

Vous m'attachez les mains, les pieds...


Je parle trop. Vous me faites taire en me gavant de marotte (un fromage que je vous ai apporté en cadeau...) J'adore ce fromage mais je le mange en lamelles coupées à l'économe...

Il est moins bon...


Sauf que vous me le faites manger sur votre corps...vos seins, vos fesses, votre ventre...

Il n'a finalement jamais été aussi bon.

Vous aussi, réciproquement, vous mangez sur moi.


On passe à l'éclair au chocolat et je préfère garder ce moment pour moi, pour nous et ne pas le raconter car je ne souhaite pas partager ce moment .

Nous avons donc mangé sagement nos éclairs...

Les meilleurs éclairs du monde!!!!


Pour finir, vous m'avez esquissé, tendressé , caressé.


Papotage, ménage, fumage,...

Je repars braver le couvre feu...


COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE :


Le N163 est arrivé dans le cheptel début décembre 2020. A l'époque, je ne pensais pas le revoir car il m'avait l'air perdu dans sa vie sentimentale, triste et dépité par ses érections capricieuses qui se laissaient parfois désirées. Ne plus avoir d'érection comme au bon vieux temps de ses 20 ans est finalement assez courant. Il est peut-être temps d'explorer d'autres chemins du plaisir. N163 en était conscient, une des raisons de sa venue dans mon antre. Depuis, N163 a changé. Je le trouve un peu plus épanoui, serein et confiant. J'aime à croire que je n'y suis pas pour rien, que nos entrevues lui ont permis de reprendre du poil de la bête.


Aujourd'hui, il nous conte son 4ème rendez-vous, de manière assez froide, comme le héros de Bret Easton Ellis, Patrick Bateman (est-ce un style littéraire choisi ou le reflet d'un profil scientifique ?) Je l'ai habillé de manière sexy, résille et talons hauts. Il a dansé pour moi, lui qui me disait ne pas avoir le rythme dans la peau, c'est faux. Puis nous nous sommes adonnés à une pratique que j'explore peu, et pour cause, elle est très salissante : le splosh ! La nourriture est intégrée dans la danse BDSM, parfois insérer dans les orifices (n'est-ce pas N5...). Cette fois-ci, ce fut très doux, offrant certaines parties de mon corps comme assiette.

Ça vous donne envie de bien finir votre plat pour une fois, n'est-ce pas ?



545 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Cleaning exhibition

Mercredi, cela faisait 8 jours que j'attendais de venir chez vous pour essayer de me rattraper. Comme je vous l'ai dit, la semaine...