• ChewB

Wolverine contre la Tickling Queen


Je me rapproche d’un appartement mais je ne suis pas très rassuré car c’est aujourd’hui que je vais rencontrer Maîtresse Axelle de Sade pour la première fois, en réalité, je suis même mort de peur m’inquiétant de ce qui pourrait m’arriver.

Et en effet lorsque je suis en face de la dominatrice, je suis très intimidé. Elle m’accueille en portant des collants et des talons hauts, je la trouvais incroyablement grande, je ne pouvais pas m’empêcher de l’admirer tout en ressentant une anxiété assez importante.


Tout d’abord je prends ma douche dans la salle de bains de l’étage supérieur et ensuite je vais rejoindre la femme phallique en étant totalement nu, j’ai été seulement négligent sur un point, les ongles de mes pieds étaient trop longs et j’avais oublié de les couper, bien entendu Maîtresse Axelle de Sade l’a bien remarqué et a précisé que ce n’est pas très bien et que pour ça, j’allais subir une punition.

Étant un homme assez poilu, la femme dominante me dit que je serais son Chewbacca personnel et que si je veux qu’une pratique cesse, je devrais dire le safeword « Dark Vador je me rallie à vous ! » Je ressens toujours une forte inquiétude car je ne sais pas trop comment les évènements vont se dérouler par la suite.


La dominatrice m’attache sur une table. Elle me bande les yeux pour que je ne me doute pas de ce qui pourrait m’arriver, ce qui augmente pour moi mes angoisses.

Une torture au niveau des pieds commence, soumis soft que je suis, c’est pour moi très difficile de supporter les coups de cravache et les coups de canne mais à ce moment-là, j’avais envie de sortir de ma zone de confort pour voir si j’étais capable de me dépasser. Après 20 coups de cravache et de canne, je craque et je dis le fameux mot de sécurité.


Mais ce n’était encore que le début, il s’agit à présent d’une torture de chatouilles qui est d’ailleurs mon fantasme préféré. Je ne sais pas pourquoi mais quelque part je me disais que Maîtresse Axelle de Sade serait plutôt gentille avec moi. Elle commence alors à se focaliser sur mes pieds, l’endroit ou je suis le plus sensible, au début je rigole doucement car on commence par des chatouilles légères mais ensuite les choses se compliquent.

La dominatrice me chatouille d’une manière beaucoup plus intensive en augmentant la vitesse du mouvement de ses ongles, je ne peux pas m’empêcher de rire aux éclats mais on n’était pas arrivé encore au pire car Maîtresse Axelle de Sade avait tout un arsenal d’objets de torture pour les chatouilles comme une brosse à dents ainsi que des brosses à cheveux.

D’ailleurs les brosses à cheveux sont pour moi l’instrument de torture le plus terrible. La femme dominante me met alors de l’huile sous mes pieds, ce qui ne pas arranger mes affaires..


Et c’est ensuite pour moi un véritable supplice, le mouvement rapide des brosses sous mes pieds me rend complétement hystérique, le plus terrible c’est quand la dominatrice brosse mes pieds à toute vitesse avec les deux brosses en même temps, les chatouilles ne sont plus agréables ou rigolotes, elles deviennent d’un coup insupportables, même si je peux bouger un peu mes pieds, c’est inutile car elle arrive à très bien viser mes plantes de pieds sensibles.

Appréciant d’ailleurs ce genre de torture, j’arrive à tenir pendant toute la séance de chatouilles même si par moment, je devais lutter et que c’était parfois extrêmement difficile de ne pas dire le safeword mais quelque part une partie de moi voulait prouver à Maîtresse Axelle de Sade que je pouvais être son esclave de chatouilles personnel. (tickle slave).


La torture est alors terminée et j’ai le droit à ma récompense, avoir l’opportunité de lécher la belle ligne située sur les collants de la sublime dominatrice ainsi que ses somptueux escarpins.

A ce moment là, c’était pour moi un moment très magique, presque spirituel car en regardant Maîtresse Axelle de Sade, on croirait voir l’image du film « La Secrétaire ».

Je pris énormément de plaisir à embrasser ses collants et ses talons hauts brillants, j’avais réellement l’impression d’être au paradis et d’être dans une autre dimension.


En tout cas, je tenais à dire mes impressions pour cette première rencontre et c’était pour moi une incroyable surprise, j’ai beaucoup aimé l’énergie de Maîtresse Axelle de Sade car elle sait être très affectueuse, bienveillante tout en restant dans un cadre de domination avec son sadisme et sa perversité. En fait je trouve que même en étant pas spécialement maso, mais par exemple en étant fétichiste (il faut savoir qu’il n’y a pas que de la douleur physique dans les pratiques).

On ressent du plaisir à être dominé car il y a réellement un cadre stimulant et même poétique, on à l’impression que Maîtresse Axelle envoie beaucoup d’amour et de tendresse, ce qui est pour moi très agréable car j’apprécie beaucoup d’être soutenu et valorisé par une femme et je pense que d’autres personnes pourraient apprécier cela.


De plus pendant la séance, on a vraiment une mise en scène particulière qui est assez théâtrale, comme si Maîtresse Axelle de Sade voulait créer une histoire, un univers.

Et j’ai réellement adoré cette séance d’ailleurs à la fin, j’étais vraiment sur mon petit nuage. En plus au niveau des différentes tortures et de la mise en scène, mes attentes n’ont pas seulement été atteintes mais carrément dépassées, cela allait au-delà de mes attentes et quand je dis cela, je n’exagère pas, je l’ai vraiment ressenti.


En tout cas je tenais à remercier une nouvelle fois Maîtresse Axelle de Sade pour sa bienveillance, sa générosité, sa présence et pour son envie de réaliser une séance incroyable et impactante.

Maintenant, j’ai qu’une seule envie, participer à d’autres séances avec des costumes qu’on pourrait utiliser également avec des jeux de rôle stimulants et j’avais aussi envie de voir si il est possible d’aller encore plus en intensité avec le tickling torture (torture des chatouilles) notamment pourquoi pas en étant dans du film alimentaire pour ne pas bouger du tout, pourquoi pas aussi avec des élastiques accrochés entre chaque orteils pour ne déplacer mes pieds et en étant bâillonné sans doute pour ne pas pouvoir supplier Maîtresse Axelle de Sade d’arrêter les guillis.

En tout cas merci d’avoir lu ce récit jusqu’à la fin et j’ai envie de dire une chose ! Bon BDSM !



COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE :


Je n'ai pas publié de récits de séance depuis le mois d'avril. Ces lectures vous ont manqué si j'en juge le nombre de messages inquiets. Il est temps que je me rattrape.


Mon p'tit ChewB, un de mes chouchous ... un jeune Padawan in wonderland. J'adore que l'on me propose des scénario extravagants, je suis rarement déçue avec lui.


Notre première séance était basée sur le tickling, ou l'art du chatouillement. Cette pratique ne s’inscrit pas dans la douleur, mais dans l’endurance de sensations électrisantes, de frissons et de spasmes qui à la longue, deviennent violents. Le rire, parfois à outrance, provoque un essoufflement pénible qui a toute sa place dans les jeux de contrôle de la respiration. Parfois, les chatouilles provoquent aussi une incontinence humiliante.

Ayant animé un championnat de tickling sur l'EroSphère 2019, j'ai étudié les outils et les amplificateurs de sensations que sont les huiles et la chaleur. Je ne sais pas si ChewB avait conscience qu'il s'adressait à la reine du tickling lorsqu'il m'a adressé sa demande. Je pense qu'il le sait maintenant.


Autre point : est-ce qu'on parle des ongles de pied ? Surtout pour les fétichistes. Je ne comprends pas. Comment peut-on se présenter à sa dominatrice sans avoir pris soin de son apparence ? ChewB est un très beau jeune homme mais il avait les ongles de Wolverine. Je le mets sur le compte de l'oubli ou de l'inexpérience. Mais il n'est pas le seul. Que le message passe !


J'aime jouer avec ChewB. Nous rions beaucoup ensemble. Lors de notre dernière séance, il était un reptilien, et moi une illuminati chargée de lui faire retrouver son humanité avec l'aide d'un complice Superguili. J'espère que vous pourrez lire ce récit foutraque.





276 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

Je monte l’escalier qui va me mener vers celle avec qui j’échange par e-mail depuis une semaine et qui nourrit beaucoup de mes fantasmes....