top of page

Education d'une apprentie catin



Je m’appelle Béate, apprentie salope. Je me prépare afin de défiler en jolie putain. Je sors du boudoir. Après avoir donné une parfaite révérence, Maîtresse aXelle d’un œil aiguisé me scrute. Elle me délivre un satisfecit sur ma tenue. Je souris montrant ma joie de lui donner plaisir. Mon dressage de salope se poursuit. Un corset sous ma robe courte en wetlook laisse deviner mon clito encagé, des bas résilles sans équivoques; des bottines à talons pour cambrer ma croupe. Mais ma coiffure laisse vraiment à désirer. Le verdict de Maîtresse Axelle tombe, je serai certainement mieux à ma place dans un bordel des bas-fonds que dans une chambre à taffetas décorée par Starck. Avec une adresse sublime, elle me recoiffe, me passe un beau maquillage. Je deviens sous ses mains une vraie trainée. Maitresse Axelle est aussi une magicienne. Mais cet acte manqué me vaut néanmoins une correction méritée. Attachée fermement par des sangles de cuir, face appliquée sur la croix de Saint-André je décompte doucement les coups de paddle. Chacun vient un à un claquer mes fesses de chienne. 20 coups me feront comprendre qu’il est à la fois nécessaire de prêter attention à son style et qui dirige l’ordre des choses.





La séquence shooting peut débuter. Je dois être présentée comme putain à exploiter. Peut-être serai-je sélectionnée ? Debout, cambrée, à genoux comme une sainte nitouche ou comme une MILF suceuse de queues, les flashs défilent. Je prends plaisir, je suis le façonnage de maitresse AXelle. La fabrication de la salope Béate doit aussi me rendre apte à recevoir des bites en bouche ou dans ma petite chatte ; quel que soit l’intensité voire le nombre je devrai y faire face. Armée d’un gode ceinture maitresse AXelle lance son premier assaut sur mon trou, très vite leurs calibres gonflent. Une taille de plus et j’en serai à son plus gros spécimen mais celui-ci ne sera pas atteint. Je sens déjà les à-coups terribles nécessaires à ma jouissance de salope. Ma maîtresse fait de moi une pute ouverte par la série de fists suivis d’énergiques pushing-ball qui viennent entrainer ma béante fente aux outrages. Les cris de mes jouissances successives font de moi une vraie salope. aXelle de Sade est une déesse vénérée, une maitresse qui me sublime.


COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE :


Ah Béate ! J'étais surprise par cette soumise : Lorsque je l'ai reçue la première fois, je ne m'attendais pas à tant d'entrain et de bonne volonté dans son éducation. Chaque fois que nous nous revoyons, je procède à l'inspection de sa toilette, puis je lui fais réviser ses postures, son strip tease, sa présentation comme catin dans une maison close et enfin ses aptitudes pratiques. Elle progresse à chacune de nos rencontres. J'espère pouvoir la présenter à quelq'un afin qu'il puisse évaluer son savoir-faire. Des volontaires ?

186 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page