Un nouveau terrain de jeux : l'ASMR


Axelle de sade
Credit : Thomas Décamps pour welcome to the jungle

Chère Madame,

Je reviens vers vous à la suite de notre séance du 7 février dernier pour vous faire mon compte-rendu de cette première séance de 2022 qui, j’espère ne sera que la première d’une longue liste.

Après environ un mois et demi depuis notre dernière séance, me voici revenu devant le trois-mâts.

Quelques échanges de courriels avant la séance m’ont permis de vous dire que des marques pouvaient exceptionnellement apparaitre si elles disparaissaient après quelques jours. Vous m’annonciez alors que cette rencontre serait l’occasion de tester vos nouveaux martinets.

J’arrivais donc devant votre porte impatient de vous revoir et en ayant en tête beaucoup d’images de notre dernière rencontre. La porte de l’immeuble étant fermée, vous m’annoncez venir me chercher. Je vous découvre dans un manteau noir cachant sans doute la tenue que vous aviez choisie de porter ce jour-là.

Arrivés à l’abri du trois-mâts, vous retirez votre manteau laissant apparaître votre combinaison noire moulante que j’aime tellement. Après une brève discussion, me voici dans votre douche. J’en ressors dans le plus simple appareil et vous retrouve à l’étage. Vous me demandez de descendre une caisse. Je m’exécute.

Arrivé en bas, vous me demandez de choisir moi-même ma tenue. Choix compliqué. Je me rêve toujours autant salope, et je me mets à fouiller dans les différentes boites pour finalement sortir des bas, un string, et une nuisette avec un assortiment de noir et de rouge. Vous me dites qu’en choisissant ces deux couleurs, je décidais d’opter pour le mauvais goût. Cette petite remarque me touche très légèrement et je me dis que je me sentirai à ma place dans cette tenue et ces couleurs.

Arrive le choix des chaussures, j’hésite entre des escarpins ou des cuissardes avec une semelle assez épaisse. J’opte pour les secondes en privilégiant un peu le confort.

Vous me demandez ensuite d’enfiler tout ça. Je commence par le string et vous m’arrêtez immédiatement en me disant que vous m’avez appris à me comporter comme la catin que je deviens à vos côtés. J’essaie donc d’enfiler cette tenue de la manière la plus sexy possible, jouant avec les bas, le string, posant une jambe sur vos marches pour enfiler mes bas, tendant mes fesses autant que je peux et essayant de jouer avec mon regard.

Finalement me voici apprêté. Vous m’amenez au centre de votre pièce et vous posez ma main sur le mousqueton situé au plafond pour me faire danser. Je me trémousse en essayant d’être le plus sexy possible. Je ne sais pas si ça se ressent, mais je me sens un peu plus à l’aise dernièrement dans cet exercice. L’habitude peut être. Le fait d’avoir un nouveau corps sans aucun doute.

Vous me dites apprécier ce que vous voyez et vous me posez un bandeau sur les yeux qui ne me quittera plus durant toute la séance. La privation de la vue n’est pas forcément ce que je préfère mais je ne suis pas là pour décider mais pour obéir et servir.

Je continue de danser et vous voici collée contre moi, je sens votre souffle, votre corps contre moi. Vous me dites que je vous donne chaud et j’entends la fermeture de votre combinaison. Je sais que vous avez abaissé le haut et je maudis le bandeau m’empêchant d’apprécier votre corps.

Notre corps à corps continue et mes mains vous serrent contre moi pendant que je continue mes mouvements lascifs. Je sens mon sexe durcir et je sens votre visage tout près du mien. Ce moment est très sensuel et me donne terriblement envie de sentir vos lèvres sur les miennes, rêve inaccessible…

Vous me demandez ensuite de retirer mon string, ce que je fais en essayant d’être le plus sexy possible, je le passe dans ma bouche, avant de vous le donner.

Puis vos doigts commencent à s’intéresser à mes fesses. Vous enfilez un gant, et finalement les martinets ne serviront pas. Vous avez envie de baiser votre pute et vous me le dites. Je suis entièrement à vous et soumis à vos envies.

Me voici à quatre pattes et vous me préparer, je sens vos doigts me fouiller et j’aime ça. J’aime être offert.

Vous me donner alors le moulage du sexe de n°5 à sucer. Vous savez comme j’aime ça et me voici avec ce gode en bouche essayant de m’appliquer, de le prendre le plus loin possible dans la gorge et le recouvrant de salive.

Finalement vous enfilez votre harnais pour placer le gode en ceinture et me voici pris en me demandant de sucer le prochain, plus gros qui viendra se substituer à celui actuellement au fond de moi.

L’inversion s’opère et moi voilà avec un gode encore plus gros en moi et un encore plus imposant en bouche. La taille m’impressionne et vous me le confirmez même si vous m’indiquez que je l’ai déjà eu en moi. J’en ai en effet un souvenir à la fois douloureux, mais également avec un peu de fierté d’avoir réussi à l’accepter.

Après m’avoir pris longuement, vous m’installez sur un fauteuil chaise en m’attachant pour que mes jambes soient relevées et bien écartées.

Vous me placez alors un jouet dans la bouche. Ayant toujours les yeux bandés, je ne le vois pas, mais je sens une boule dans ma bouche.

Puis vous me reprenez et je comprends que la boule dans ma bouche est gonflable. Vous devez appuyer sur une poire et je sens le jouet grossir. Vous me dites que vous m’élargissez de partout afin que je puisse bien servir un jour en club au plus grand nombre de queues.

Ces mots, vous le savez, m’excitent. Je rêve d’offrir ma bouche sous vos ordres.

Puis vous vous retirez et décidez de jouer avec vos doigts en moi. Tout en continuant à m’élargir la bouche. Je sens vos doigts en moi et vous me demandez si vous m’avez déjà fisté. La réponse est non mais la position n’est pas la bonne pour le tenter.

Ma bouche commence à devenir très inconfortable. Vous décidez alors de la libérer. Vous me dites que vous allez me faire découvrir quelque chose : l’ASMR. Vous lancez un son que je découvre sans aucune vue. Cela ressemble à des bruits de bouches, de succion, de léchouilles. Vous me donnez un gode à sucer en essayant de reproduire ces bruits. Je m’y applique avant que vous me détachiez.

Puis vous vous installez sur le fauteuil toujours munie de votre gode ceinture et me voici à genoux devant vous suçant ce gode en essayant d’y mettre le plus de salive et le plus de bruit possible.

Vous me donnez l’autorisation de me caresser en même temps. Puis vous me dites de continuer à vous sucer et de jouir dans ma main. Ce que je fais avant de tout nettoyer consciencieusement.

Vous me retirer alors le bandeau et je découvre la vidéo de l’ASMR : une femme léchant des sortes d’oreilles et produisant ces bruits si excitants. La vidéo est littéralement fascinante, j’ai du mal à arrêter de regarder et je me sentirai capable de passer un long moment devant. Vous me confessez être restée scotchée quelque fois.

Puis je vais me doucher.

En redescendant, nous discutons de mes projets, des vôtres, de tout et de rien. La descente après la séance en votre compagnie est un moment très appréciable également. J’aime ces moments.

Cette séance n’était peut-être pas celle que vous aviez imaginée avant ma venue mais j’ai adoré vous servir de catin et j’aime quand vous me baisez et que je vous offre mes fesses et ma bouche. Je me sens de plus en plus salope et prêt à vous accompagner en club ou n’importe où pour offrir ma bouche à qui voudra et mes fesses également.

J’ai hâte de revenir et j’espère le faire très rapidement.

A bientôt.

Très respectueusement.

P, ou votre sex-toy n°14, ou votre GHB.



COMMENTAIRE D'AXELLE DE SADE :

Petit P est de plus en plus sexy : son corps se transforme et son pseudo évolue en conséquence de petit p, il devint Sextoy N14 puis GHB.


Dernièrement, je me suis découvert un nouveau terrain d'exploration : L'ASMR. Je vous entends demander "mais qu'est-ce donc maitresse ?" : «Autonomous Sensory Meridian Response», ou «réponse autonome sensorielle méridienne» est un dispositif auditif visant à produire des émotions plutôt agréables (plaisir, détente .. ) grâce à des sons feutrés ou encore des mots chuchotés dans un microphone.

L’auditif est le 1er des sens stimulés, mais le visuel est également stimulé, comme en témoigne les nombreuses vidéos YouTube ou encore et surtout sur twitch. C’est sur cette plateforme que j’ai découvert l’existence de nombreuses jeunes femmes léchant goulument un micro pourvu de deux oreilles, ce qui a pour résultat de produire un son, qui pour moi, est méditatif et excitant.

Électrisée par cette trouvaille, j’explore ce nouveau terrain de jeux et je l’intègre parfois dans mes rencontres. Ca vous plairait de tester ?




487 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout